Communiqués de presse
14.05.2020

Résultats du 1er Trimestre 2020

• Carnet de commandes : 10,0 Mds €, en hausse de 3% retraité des principales acquisitions et cessions et à changes constants

• Chiffre d’affaires : 2,0 Mds € (-14% et -10% à périmètre et changes constants)

• Résultat opérationnel courant : -370 M€ (-72 M€)

• Résultat net part du Groupe : -300 M€ (-73 M€)

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 12 mai 2020 sous la présidence d’Olivier Roussat, a examiné la situation au 31 mars 2020 et les perspectives pour l’année en cours.

     Chiffres clés consolidés

en millions d'euros

T1

2019

T1

2020

Variation

A périmètre et changes constants

Chiffre d'affaires consolidé

2 287

1 959

-14%

-10%

Dont France

1 353

1 024

-24%

-17%

Dont International

934

935

=

=

Résultat opérationnel courant

(298)

(370)

-72

 

Résultat opérationnel

(298)

(370)

-72

 

Résultat net part du Groupe

(227)

(300)

-73

 

Endettement financier net(a)

1 068

944

-124

 

         Les états financiers consolidés sont établis en conformité avec la norme IFRS 16 applicable depuis le 1er janvier 2019.

             (a)     Voir la définition dans le glossaire page 6.

Incidence de l'épidémie de Covid-19

Suite aux mesures de confinement prises en France par le gouvernement, l'ensemble des chantiers et sites de production ont été arrêtés à compter du 17 mars. L'activité s'est également fortement ralentie en Belgique et en Suisse dans la deuxième quinzaine du mois de mars.

Dans de nombreux autres pays, Colas a été en mesure de maintenir une activité significative en mars malgré le confinement. Cela a notamment été le cas aux Etats-Unis où la construction a été déclarée "essential business" dans de nombreux Etats.

De même, dans la plupart des pays d'Europe centrale, d'Afrique et d'Asie-Océanie, le Groupe a pu poursuivre ses activités de façon quasi-normale au mois de mars.

L'expansion de l'épidémie de Covid-19 a conduit le Comité de Direction Générale à prendre rapidement un ensemble de mesures destinées à préserver la santé des collaborateurs de Colas. La réunion quotidienne de cellules de crise permet d'assurer un suivi rapproché de l'évolution de la situation dans chacune des implantations du Groupe. De nombreux supports de communication dédiés ont été élaborés afin d'assurer l'information régulière des équipes.

Evolution des secteurs opérationnels

Suite à la mise en place d'une nouvelle organisation au 1er janvier 2020, les secteurs opérationnels sont désormais présentés de la façon suivante :

  • Routes Métropole / DOM-OI regroupe les activités routières et les activités de Sécurité-signalisation en France métropolitaine, dans les départements et régions d’Outre-Mer et dans l’Océan Indien ;
  • Routes EMEA (Europe – Middle East – Africa) regroupe les activités routières en Europe (hors France), au Moyen-Orient et en Afrique ;
  • Routes Etats-Unis regroupe les activités routières aux Etats-Unis ;
  • Routes Canada regroupe les activités routières au Canada ;
  • Routes Asie / Pacifique regroupe les activités routières en Asie, Océanie et en Amérique Latine ;
  • Ferroviaire et autres Activités regroupe les activités ferroviaires et de transport d’eau et d’énergie, en France et à l’international ;
  • Holding regroupe les activités rattachées au siège social de Colas.

Saisonnalité de l’activité

La plupart des activités du Groupe se caractérisent par une forte saisonnalité, ce qui se traduit par une perte opérationnelle au premier trimestre de chaque année.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes à fin mars 2020 se maintient au niveau élevé de 10 milliards d’euros, en hausse de 3% retraité des principales acquisitions et cessions et à changes constants. Le carnet en France métropolitaine (3,5 milliards d'euros) est en augmentation de 1% retraité des principales acquisitions et cessions, alors que le carnet à l’international et outre-mer (6,5 milliards d'euros) est en hausse de 4% retraité des principales acquisitions et cessions et à changes constants.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2020 s’élève à 2,0 milliards d’euros, en baisse de 14% par rapport au premier trimestre 2019 (-10% à périmètre et changes constants). L’activité ressort à 1,0 milliard d’euros en France (-24%, et -17% à périmètre et changes constants) ; elle reste stable à l'international avec 0,9 milliard d’euros.

La baisse soudaine d’activité due aux conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur la deuxième quinzaine de mars a généré une réduction du chiffre d'affaires estimée à environ 260 millions d'euros.

Routes :

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 s’élève à 1,7 milliard d’euros, en baisse de 10% à périmètre et changes constants.

La baisse est particulièrement sensible dans la zone Métropole / DOM-OI, fortement impactée par les conséquences de l'épidémie de Covid-19, avec -17% par rapport au 1er trimestre 2019.

L'activité est en hausse dans la zone EMEA (+5% à périmètre et changes constants) ainsi qu'aux Etats-Unis (+4% à périmètre et changes constants). A périmètre et changes constants, elle s'inscrit en retrait de 8% au Canada et de 10% en Asie-Pacifique.

Ferroviaire et autres Activités :

Une fois retraitée la cession de Smac, dont la contribution au chiffre d'affaires du 1er trimestre 2019 s'élevait à 141 millions d'euros, la baisse du Ferroviaire et autres Activités s'établit à 5% par rapport au 1er trimestre 2019.

Performance financière

Le résultat opérationnel courant du 1er trimestre 2020 s'établit à -370 millions d’euros, en retrait de 72 millions d'euros par rapport au 1er trimestre 2019. Après un bon début d'année, la forte baisse de l'activité à compter de mi-mars, en particulier en France, a accentué les pertes saisonnières du 1er trimestre.

Malgré les mesures d'adaptation et de flexibilité mises en place, notamment le recours à l'activité partielle en France à hauteur de 40% des heures du mois de mars, l'impact de la crise sur le résultat opérationnel courant est estimé à environ -75 millions d'euros (perte de marge opérationnelle courante et coûts inévitables).

Par ailleurs, la crise n’a pas d’impact sur la valorisation des actifs non courants du Groupe au 31 mars 2020.

Le résultat net part du Groupe s’élève à -300 millions d’euros, à comparer à -227 millions d’euros à fin mars 2019.

Endettement financier net

L’endettement financier net au 31 mars 2020 ressort à 944 millions d'euros, en amélioration de 124 millions d'euros par rapport au 31 mars 2019. Le Groupe dispose d'une structure de bilan solide et d'un haut niveau de liquidité assuré par des lignes de crédit confirmées et sans covenants.

Evolution de la situation depuis le 31 mars

Au mois d'avril, l'activité a été significativement réduite en France du fait de la poursuite du confinement. Certains pays tels que le Royaume-Uni ou l'Irlande, peu touchés en mars, ont connu une baisse d'activité en avril.

En France, la production des carrières a repris de façon graduelle depuis mi-avril, suivie par les activités de travaux ; la reprise est possible dès lors que la sécurité des collaborateurs est assurée, que les équipements de protection sont disponibles, que l'accord des clients est obtenu et que la mobilisation des collaborateurs est effective. Ainsi, à mi-mai, 85% des chantiers routiers ont redémarré en France métropolitaine.

La reprise d'activité se fait sans concession sur la santé et la sécurité de l'ensemble des intervenants. En France, Colas a ainsi mis en place ses propres protocoles, avec 4 guides à destination de l'encadrement et 9 affiches explicatives.

Perspectives

L'incertitude résultant de la situation sanitaire et de ses conséquences sur le Groupe a conduit le Conseil d'Administration de Colas à renoncer aux objectifs de chiffre d'affaires et de marge opérationnelle courante pour l'année 2020, comme annoncé le 1er avril.

Colas confirme la fixation en 2020 d'objectifs de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre compatibles avec l’Accord de Paris, ainsi que la communication du plan d'action pour les atteindre.

Malgré le processus de déconfinement progressif engagé dans de nombreux pays depuis le début du mois de mai, l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur l'activité et les résultats de Colas devrait s'accentuer au 2ème trimestre.

Il est en revanche trop tôt pour communiquer des perspectives pour l'ensemble de l'année 2020.

Compte de résultat consolidé résumé du premier trimestre

 

en millions d’euros

2019

2020

Variation

Chiffre d’affaires

2 287

1 959

-14% a

Résultat opérationnel courant

(298)

(370)

-72

Résultat opérationnel

(298)

(370)

-72

Résultat net part du Groupe

(227)

(300)

-73

            ( a)     -10% à périmètre et changes constants

Chiffre d’affaires au 31 mars par secteur opérationnel

 

en millions d’euros

Au 31/03/2019

Au 31/03/2020

Variation

Variation à périmètre et changes constants

Routes Métropole / DOM-OI

1 148

953

-17%

-17%

Routes EMEA

331

349

+6%

+5%

Routes Etats-Unis

168

189

+12%

+4%

Routes Canada

93

88

-6%

-8%

Routes Asie - Pacifique

111

102

-8%

-10%

Total Routes

1 851

1 681

-9%

-10%

Ferroviaire et autres Activités

431

277

-36%

-5%

Holding

4

1

ns

ns

TOTAL

2 287

1 959

-14%

-10%

Glossaire

Carnet de commandes : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Evolution du chiffre d’affaires à périmètre et changes constants :

- à changes constants : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison ;

- à périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante :

▪ en cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison ;

▪ en cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours.

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en prenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les concours bancaires courants et les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement / excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net.

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Rémi Colin
01 47 61 76 17 - contact-presse@colas.fr