Communiqués de presse
15.05.2019

Résultats du 1er Trimestre 2019

• Carnet de commandes record à 10 Mds €, +18 % à changes constants, +11 % hors Miller McAsphalt

• Forte croissance du chiffre d’affaires : 2,3 Mds €, +20 % (+14 % à périmètre et change constants)

• Résultat opérationnel courant stable à -298 M€, en amélioration de 37 M€ hors Miller McAsphalt (consolidé à compter du 2ème trimestre 2018)

• Résultat net part du Groupe : -227 M€ (vs -217 M€)

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 14 mai 2019 sous la présidence d’Hervé Le Bouc, a examiné la situation au 31 mars 2019 et les perspectives pour l’année en cours.

Chiffres clés consolidés

 

en millions d'euros

1er trimestre

 

Variation

A périmètre et change constants

2018 (a)

2019 (a)

Chiffre d'affaires consolidé

1 898

2 287

+20%

+14%

Dont France

1 166

1 353

+16%

+16% 

Dont International

732

934

+28%

+11%

 

 

 

 

 

 

Résultat opérationnel courant

(298)

(298)

=

Résultat opérationnel courant après Loyer (b)

(301)

(301)

=

Résultat opérationnel

(298)

(298)

=

Résultat opérationnel après Loyer (b)

(301)

(301)

 

=

 

 

 

 

 

 

 

Résultat net part du Groupe

(217)

(227)

-10

Excédent/(Endettement) financier net (b)

(719)

(1 068)

-349

(a) Les états financiers consolidés du 1er trimestre 2019 sont établis en conformité avec la norme IFRS 16 – Contrats de location et l’interprétation IFRIC 23 – Incertitude relative aux traitements fiscaux. Les états financiers consolidés du 1er trimestre 2018 sont présentés proforma.
(b) Voir les définitions dans le glossaire page 6.

Rappel sur la saisonnalité de l’activité

La plupart des activités du Groupe se caractérisent par une forte saisonnalité, ce qui se traduit par une perte opérationnelle au premier trimestre de chaque année. Les résultats du premier trimestre ne sont donc pas représentatifs de ceux de l'année entière.

Principales variations de périmètre

Le groupe Miller McAsphalt, acquis le 28 février 2018, a été consolidé à compter du 2ème trimestre de l'année dernière. Les activités caténaires d'Alpiq Engineering Services, acquises le 31 juillet 2018, ont été consolidées à partir du 1er août 2018.

L'impact de ces deux acquisitions s'élève à 0,9 milliard d'euros sur le carnet de commandes à fin mars 2019, à 103 millions d'euros sur le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019 et à - 38 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant du 1er trimestre 2019.

Modification de la présentation des segments opérationnels

Du fait de sa proximité avec les filiales routières françaises, l'activité Sécurité signalisation d'Aximum est rattachée au segment Route Métropole à compter du 1er janvier 2019. Une présentation proforma des résultats par segments opérationnels a été réalisée dans les annexes aux comptes.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2019 s’élève à 2,3 milliards d’euros, en hausse de 20% par rapport au premier trimestre 2018 (+14% à périmètre et change constants). L’activité ressort à 1,4 milliard d’euros en France (+16%) et 0,9 milliard d’euros à l’international (+28%, et +11% à périmètre et change constants).

Routes :

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019 s’élève à 1,9 milliard d’euros, en hausse de 16% à périmètre et change constants. L'activité a bénéficié de conditions météorologiques généralement plus favorables qu'au 1er trimestre 2018.

En Métropole, la hausse du chiffre d'affaires est de 17%, sur un marché préélectoral porteur.

Le chiffre d’affaires à l’international et Outre-Mer est en hausse de 26% (+13% à périmètre et change constants). A périmètre et change constants, l'activité est en hausse de 12% en Europe, de 10% en Amérique du Nord et de 16% dans le Reste du monde.

Ferroviaire et autres Spécialités :

Le chiffre d’affaires s’établit à 0,4 milliard d’euros, en hausse de 18% (10% à périmètre et change constants). Dans le Ferroviaire, l’activité de Colas Rail est en hausse de 11% à périmètre et change constants, l'activité Réseaux de Spac est en baisse de 10% et l'activité Etanchéité de Smac est en hausse de 14% à périmètre et change constants.

Performance financière

Le résultat opérationnel courant du 1er trimestre 2019 ressort à -298 millions d’euros, stable par rapport au 1er trimestre 2018, et en amélioration de 37 millions d'euros hors pertes saisonnières de Miller McAsphalt, consolidé à compter du 2ème trimestre 2018. Cela résulte à la fois de l'amélioration du résultat opérationnel courant de la Route, essentiellement en Métropole et dans le Reste du Monde, et du Ferroviaire et autres Spécialités.

Le résultat net part du Groupe s’élève à -227 millions d’euros, à comparer à -217 millions d’euros à fin mars 2018.

Trésorerie nette

L’endettement financier net au 31 mars 2019 ressort à 1 068 millions d’euros, à comparer à un endettement financier net de 475 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette évolution résulte de la saisonnalité habituelle de l’activité.

Perspectives

Les marchés sur lesquels évolue Colas sont porteurs à long terme, avec des besoins en construction et en maintenance d’infrastructures de transport importants, à la fois dans les pays développés et dans les pays émergents.

Colas poursuit son développement dans les solutions d'infrastructure de transport, Route et Rail, au service d'une mobilité responsable. Le Groupe dispose des actifs, des compétences et des moyens financiers nécessaires à cette croissance.

Le carnet de commandes à fin mars 2019 s'élève au niveau record de 10 milliards d’euros, en hausse de 18% à changes constants, et de 11 % hors Miller McAsphalt. Le carnet en France métropolitaine (3,8 milliards d'euros) est en augmentation de 7%, alors que le carnet à l’international et outre-mer (6,2 milliards d'euros) est en hausse de 26% à taux de change constants. A l'international, le 1er trimestre 2019 a notamment été marqué par la prise de commandes du Tram de Liège et par plusieurs contrats ferroviaires au Royaume-Uni.

Le chiffre d'affaires sera impacté d'environ 500 millions d'euros par la cession de Smac, dont la réalisation est prévue au 2ème trimestre 2019. Cette baisse devrait être partiellement compensée par l'augmentation du chiffre d'affaires de l'activité Routes.

Le résultat opérationnel courant devrait s'améliorer du fait de la bonne orientation des marchés et du redressement de la profitabilité de Colas Rail.

Chiffres d'affaires au 31 mars par secteur opérationnel

 

en millions d'euros 

Au 31/03/2018

Au 31/03/2019

Variation

Variation à périmètre et change constants

Routes Métropole

868

1 018

+17%

+17%

Routes Europe

225

253

+12%

+12%

Routes Amérique du Nord

161

261

+63%

+10%

Routes Reste du monde

276

318

+15%

+16%

Total Routes

1 530

1 851

+21%

+16%

Ferroviaire et autres Spécialités

363

429

+18%

+10%

Holding

5

6

ns

ns

TOTAL

1 898

2 287

+20%

+14%

Glossaire

Carnet de commandes : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Evolution du chiffre d’affaires à périmètre et change constants :

- à change constant : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison ;

- à périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante :

  • en cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison ;
  •  en cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours.

Résultat opérationnel courant après Loyer : résultat opérationnel courant après prise en compte des charges d’intérêts sur obligations locatives.

Résultat opérationnel après Loyer : résultat opérationnel après prise en compte des charges d’intérêts sur obligations locatives.

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en tenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement/excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net.

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Rémi Colin
01 47 61 76 17 - contact-presse@colas.fr