Communiqués de presse
18.02.2021

Résultats annuels 2020

Forte génération de cash-flow libre et réduction de l’endettement financier net 

Baisse du chiffre d’affaires et des résultats contenue malgré la crise sanitaire

Chiffre d’affaires : 12,3 Mds€ (-9% à périmètre et changes constants par rapport à 2019)

Résultat opérationnel courant : 254 M€, soit une marge opérationnelle courante égale à 2,1% du chiffre d’affaires (-1,1 point par rapport à 2019)

Résultat net part du Groupe : 94 M€ (-167 M€ par rapport à 2019)

Cash-flow libre : 358 M€, en baisse de seulement 13 M€ par rapport à 2019

Excédent financier net : -7 M€ (+360 M€ par rapport à 2019)

Carnet de commandes à fin décembre 2020 : 9,2 Mds€, en hausse de 1% à périmètre et changes constants par rapport à fin décembre 2019

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 16 février 2021 sous la présidence d’Olivier Roussat, a arrêté les comptes de l’exercice 2020 qui seront soumis à l’Assemblée Générale des actionnaires le 20 avril 2021.

Chiffres clés consolidés

en millions d'euros

2019

2020

Variation

A périmètre et changes constants

Chiffre d'affaires consolidé

13 688

12 297

-10%

-9%

dont France

6 596

5 551

-16%

-14%

dont International

7 092

6 746

-5%

-3%

Résultat opérationnel courant

433

254

-179

 

Marge opérationnelle courante

3,2%

2,1%

-1,1 pt

 

Résultat opérationnel

405 (a)

185 (b)

-220

 

Résultat net part du Groupe

261

94

-167

 

Cash-flow libre (c)

371

358

-13

 

Excédent (Endettement) financier net (c)

(367)

(7)

+360

 

Les états financiers consolidés sont établis en conformité avec la norme IFRS 16 applicable depuis le 1er janvier 2019. 
(a)      Dont 28 M€ de charges non courantes liées principalement aux travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à des coûts d’adaptation des structures. 
(b)      Dont 69 M€ liés aux coûts de réorganisation des activités routières en France et à la poursuite des travaux de démantèlement du site de Dunkerque. 
(c)      Voir la définition dans le glossaire page 8.

 

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Colas s’élève à 12,3 milliards d’euros en 2020, en baisse de 10% par rapport à 2019 (-9% à périmètre et changes constants).

Cette baisse concerne avant tout la France (-16% et -14% à périmètre constant), où l’activité du premier semestre a été affectée par le premier épisode de confinement, avec un chiffre d’affaires en baisse de 24% à périmètre constant, à comparer à une baisse de seulement 6% à périmètre constant pour le second semestre. Le chiffre d’affaires France s’élève à 5,6 milliards d’euros en 2020, soit 45% du total contre 48% en 2019.

L’activité à l’international, égale à 6,7 milliards d’euros en 2020, a mieux résisté avec un recul par rapport à 2019 limité à 5% (- 3 % à périmètre et changes constants). L’international représente 55% du chiffre d’affaires total contre 52% en 2019.

Au global, la bonne résistance de l’activité au second semestre, en baisse de seulement 5% par rapport au second semestre 2019, a permis de compenser partiellement le repli constaté au premier semestre, égal à -17% par rapport au premier semestre 2019.

La baisse du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année (-1,4 milliard d’euros) est principalement liée à la crise sanitaire (-810 millions d’euros estimés sur le premier semestre 2020) et à la vente de Smac (-141 millions d’euros).

Routes :

En 2020, l’activité routière est en baisse de 10% par rapport à 2019 (-9% à périmètre et changes constants) :

  • La zone France - Océan Indien représente les trois-quarts de cette baisse avec -14% à périmètre et changes constants.
  • La zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) a été beaucoup moins affectée, avec -4% à périmètre et changes constants.
  • Les Etats-Unis ont connu une baisse d’activité limitée à 5% à périmètre et changes constants.
  • Bénéficiant de conditions climatiques favorables, l’activité au Canada est restée stable à périmètre et changes constants.
  • Enfin, dans la zone Asie-Pacifique, le recul est de 15% à périmètre et changes constants.
  • Les ventes de matériaux enregistrent une baisse de 10%, comparable à celle du chiffre d’affaires travaux.

Ferroviaire et autres activités :

Le chiffre d’affaires Ferroviaire et autres activités s’inscrit en baisse de 14% (-4% à périmètre et changes constants). Chez Colas Rail (-3% à périmètre et changes constants), la bonne tenue de l’activité à l’international, notamment en Grande-Bretagne, a permis de compenser partiellement le recul du chiffre d’affaires en France. Au second semestre, l’activité s’est inscrite en hausse de 5% par rapport au second semestre 2019.

Performance financière

Le résultat opérationnel courant s’élève à 254 millions d’euros en 2020 contre 433 millions d’euros en 2019, en baisse de 179 millions d’euros. Ce montant est à comparer à l'impact de la crise sanitaire sur le résultat opérationnel courant du premier semestre, estimé à environ  -190 millions d'euros (perte de marge opérationnelle courante et coûts inévitables). La marge opérationnelle courante s’établit à 2,1% en 2020 contre 3,2% en 2019, soit -1,1 point.

Les charges opérationnelles non courantes de 2020 s’élèvent à 69 millions d’euros, liés aux coûts de réorganisation des activités routières en France et à la poursuite des travaux de démantèlement du site de Dunkerque. Ces charges sont à comparer à 28 millions d’euros en 2019, liés principalement aux travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à des coûts d’adaptation des structures.

Le résultat opérationnel atteint donc 185 millions d’euros contre 405 millions d’euros en 2019, en baisse de 220 millions d’euros.

Le coût de l’endettement financier net s’élève à 27 millions d’euros, à comparer à 33 millions d’euros en 2019.

La charge d’impôt 2020 ressort à 86 millions d’euros contre 141 millions d’euros en 2019, en baisse de 55 millions d’euros.

La quote-part du résultat des coentreprises et entités associées s’élève à 38 millions d’euros contre 43 millions d’euros en 2019, en baisse de 5 millions d’euros. La contribution de Tipco Asphalt, à hauteur de 30 millions d’euros, est en hausse de 2 millions d’euros par rapport à 2019.

Enfin, le résultat net part du Groupe atteint 94 millions d’euros en 2020 contre 261 millions d’euros en 2019, en baisse de 167 millions d’euros.

Structure financière

En 2020, Colas a fortement réduit son endettement financier net, à 7 millions d’euros à fin décembre 2020 contre 367 millions d’euros à fin décembre 2019. Cette baisse se décompose principalement de la façon suivante :

  • Génération de cash-flow libre égale à 358 millions d’euros, en baisse limitée à 13 millions d’euros, grâce à une maîtrise des investissements d'exploitation bruts, qui diminuent de 104 millions d’euros sur la période, à 304 millions d’euros, ainsi qu’à la hausse des cessions d'exploitation de 33 millions d’euros sur un an, à 120 millions d’euros,
  • Forte baisse du besoin en fonds de roulement lié à l'activité, à 313 millions d’euros, en baisse de 343 millions d’euros sur un an. Cette amélioration résulte en grande partie de la baisse de l’activité, mais aussi des actions menées par les unités opérationnelles pour accélérer l’encaissement de leurs créances clients et réduire le niveau de leurs stocks,
  • Trésorerie affectée aux immobilisations financières égale à 41 millions d’euros, incluant notamment l'acquisition des actifs de Granite Contracting aux Etats-Unis au premier trimestre 2020, contre 8 millions d’euros en 2019.
  • Dividendes versés à hauteur de 212 millions d’euros en 2020 contre 183 millions d’euros en 2019. 

Les capitaux propres s’élèvent à 2,6 milliards d’euros au 31 décembre 2020 contre 2,9 milliards d’euros au 31 décembre 2019.

Résultat net de Colas SA

Le bénéfice net de Colas SA s’élève à 211 millions d'euros en 2020 à comparer à 210 millions d’euros en 2019.

Dividende

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale qui se tiendra le 20 avril 2021 de distribuer un dividende par action de 2,90 euros contre 6,40 euros l'an dernier.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes à fin décembre 2020 s’élève à 9,2 milliards d’euros, en hausse de 1% retraité des principales acquisitions et cessions et à changes constants.

Le carnet en France métropolitaine (3,1 milliards d'euros) est en hausse de 2%, traduisant des prises de commandes légèrement supérieures au chiffre d’affaires travaux.

Le carnet à l’international et Outre-mer (6,1 milliards d'euros) est stable retraité des principales acquisitions et cessions et à changes constants. Les Etats-Unis et le Canada ont enregistré une hausse de leurs commandes en 2020, avec notamment en fin d’année l’extension de la ligne de métro léger (LRT) Valley Line West à Edmonton (Canada) à hauteur de 500 millions d’euros, associant la Route et le Rail.

Perspectives

Dans un contexte de détérioration de la situation sanitaire, les autorités gouvernementales de certains pays où le Groupe est présent adoptent des mesures sanitaires de plus ou moins grande ampleur, qu’ils ajustent de façon régulière en fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19.

Les perspectives ci-dessous s’entendent hors dégradation significative de la situation sanitaire.

Après la baisse d’activité de l’année 2020, les unités opérationnelles de Colas tablent sur une reprise en 2021. Le second semestre devrait notamment voir se concrétiser les premiers effets des plans de relance annoncés en 2020, notamment en France et dans l’Union européenne.

En 2021, la marge opérationnelle courante devrait également s’inscrire en hausse par rapport à 2020, et se rapprocher du niveau atteint en 2019. Elle devrait notamment tirer bénéfice des mesures d’optimisation des coûts adoptées en 2020, ainsi que des programmes d'excellence opérationnelle en cours dans les activités industrielles.

Gouvernance

Le Conseil a pris acte de la démission de son mandat de Président du Conseil d’Administration par Monsieur Olivier Roussat, ce dernier conservant néanmoins son mandat d’administrateur.

En conséquence, et sur proposition du Comité de Sélection et des Rémunérations, le Conseil a décidé : 

  • de coopter Monsieur Frédéric Gardès en qualité d'Administrateur et de le nommer Président du Conseil d'Administration pour une durée de deux années, à savoir jusqu'à l'issue de l'Assemblée générale ordinaire appelée à statuer en 2023 sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2022. Ladite cooptation sera soumise à la ratification de l'Assemblée générale des actionnaires du 20 avril 2021 ;
  • de prolonger d'une année supplémentaire la durée du mandat de Directeur Général de Monsieur Frédéric Gardès afin de la faire coïncider avec celle de son mandat de Président du Conseil d'Administration, à savoir jusqu'à l'issue de l'Assemblée ordinaire appelée à statuer en 2023 sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2022.

Par ailleurs, un certain nombre de mandats d’administrateurs arrivant à échéance, le Conseil d’Administration, sur proposition du Comité de Sélection et des Rémunérations, soumettra à l’Assemblée générale des actionnaires du 20 avril 2021 : 

  • la nomination de Madame Stéphanie Rivoal en qualité d’Administrateur indépendant en remplacement de Madame Martine Gavelle dont le mandat prend fin à l’issue de ladite Assemblée générale ;
  • le renouvellement du mandat d’Administrateur de Madame Colette Lewiner, de Monsieur Olivier Bouygues, de Monsieur Olivier Roussat et de la société Bouygues pour une durée de deux années, à savoir jusqu'à l'issue de l'Assemblée ordinaire appelée à statuer en 2023 sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2022.

Feuille de route bas carbone

Pour Frédéric Gardès, Président-Directeur Général de Colas : « Le changement climatique nous oblige et nous engage aujourd’hui et demain. Être leader mondial de la construction et de l’entretien d’infrastructures de transport, c’est avoir la responsabilité de faire évoluer tout ce secteur dans la bonne direction. Dès 2021, toutes les équipes de Colas dans le monde seront pleinement mobilisées pour concrétiser les engagements établis dans notre feuille de route bas carbone. »

Lors du « Climate Market Day » du Groupe Bouygues du 16 décembre 2020, Colas a annoncé un objectif ambitieux, compatible avec l’Accord de Paris : réduire, d’ici à 2030, de 30 % ses émissions directes de gaz à effet de serre (scopes 1 et 2) et de 30 % ses émissions indirectes en amont (scope 3a) par rapport à 2019, année de référence.

L’objectif fixé par le Groupe est issu des estimations d’économies de CO2 liées à la mise en place d’actions visant notamment à :

  • Intégrer les enjeux climatiques dans la stratégie du Groupe,
  • Améliorer l’efficience énergétique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation directe d’énergie,
  • Développer et promouvoir des produits, techniques et solutions bas carbone,
  • Contribuer à la neutralité carbone et à la réduction des émissions des clients et usagers.

Compte de résultat consolidé résumé du quatrième trimestre

en millions d’euros

T4

2019

T4

2020

Variation

Chiffre d’affaires

3 506

3 212

         -8% (a)

Résultat opérationnel courant

210

130

-80

Résultat opérationnel

182

122

-60

Résultat net part du Groupe

121

74

-47


(a) 
-6% à périmètre et changes constants

Chiffre d’affaires 2020 par secteur opérationnel

 

 

en millions d’euros

2019

2020

Variation

Variation à périmètre et changes constants

Route Métropole / DOM-OI

6 077

5 187

-15%

-14%

Route EMEA

2 219

2 104

-5%

-4%

Route Etats-Unis

1 780

1 700

-4%

-5%

Route Canada

1 775

1 731

-2%

-

Route Asie Pacifique

402

351

-13%

-15%

Total Route

12 253

11 073

-10%

-9%

Ferroviaire et autres Activités

1 410

1 209

-14%

-4%

Holding

25

15

ns

ns

TOTAL

13 688

12 297

-10%

-9%

Glossaire

Carnet de commandes : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Evolution du chiffre d’affaires à périmètre et changes constants :

- à changes constants : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison ;

- à périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante :

en cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison ;

en cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours.

Cash-flow libre : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé avant variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité.

Cash-flow libre après BFR : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé après variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité.

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en prenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les concours bancaires courants et les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement / excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net.

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Rémi Colin
01 47 61 76 17 - contact-presse@colas.fr