Communiqués de presse
21.02.2019

Résultats annuels 2018

• Chiffre d’affaires : 13,2 Mds € (+13 % et +5 % à périmètre et changes constants) avec, pour la première fois, plus de 50% à l'international

• Résultat opérationnel courant : 359 M€ (-3 M€)

• Résultat net part du Groupe : 226 M€ (-102 M€)

• Dividende proposé : 5,55 € par action

• Carnet de commandes : 8,5 Mds €, en hausse de 13 % à changes constants

• Poursuite du développement sur le coeur de métier route, matériaux et ferroviaire après les acquisitions de Miller McAsphalt et d'Alpiq caténaires en 2018

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 19 février 2019 sous la présidence d’Hervé Le Bouc, a arrêté les comptes de l’exercice 2018 qui seront soumis à l’Assemblée Générale des actionnaires le 17 avril 2019.

Chiffres clés consolidés

En millions d'euros

2017

2018

Variation 
2018/2017

A périmètre et change constants

Chiffre d'affaires 

consolidé 

Dont France

Dont International

11 705


6 104

5 601

13 190


6 460

6730

+13%


+6%

+20%

+5%


+6%

+5%

Résultat opérationnel courant

Marge opérationnelle courante

Résultat opérationnel 

362



3,1%



357(a)

359



2,7%



328(b)

-3



-0,4 pt



-29

Résultat net consolidé part du Groupe

328

226

-102

Excédent/

(Endettement)

financier net

433

(517)

-950

(a) Dont 5 M€ de charges non courantes liées aux travaux préalables au démantèlement du site de Dunkerque.

(b) Dont 31 M€ de charges non courantes liées principalement aux travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Colas s’élève à 13,2 milliards d’euros en 2018, en hausse de 13% par rapport à 2017 (+5% à périmètre et changes constants). Avec 6 730 M€ soit 51% du total, l'international dépasse pour la première fois l'activité réalisée en France (6 460 M€ soit 49% du total).

Routes :

L’activité routière réalise un chiffre d'affaires de 11,2 milliards d’euros en 2018, en hausse de 16% par rapport à 2017 (+7% à périmètre et changes constants) :

• en Métropole, le chiffre d’affaires s’inscrit en hausse de 10%, en phase avec la croissance du marché. La croissance est soutenue dans les régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes ;

• le chiffre d’affaires réalisé en Europe est en progression de 15% (+14% à périmètre et changes constants). Cette hausse concerne à la fois les Îles Britanniques et l'Europe continentale, où l'activité est tirée par la Belgique, la Hongrie et la République tchèque ;

• le chiffre d’affaires en Amérique du Nord est en hausse de 32% du fait de l’intégration de Miller McAsphalt au Canada à compter du 1er mars 2018 ; l'activité à périmètre et changes constants est en baisse de 1%, en raison notamment de conditions météorologiques difficiles et de conditions de marché tendues dans certains Etats et provinces ;

• dans le Reste du monde (international hors Europe et Amérique du Nord), le chiffre d’affaires est en hausse de 4% (+8% à périmètre et changes constants). La situation est contrastée entre l'Océanie, qui connaît une croissance de 20%, les DROM et l'Océan Indien qui progressent de 14%, et l'Afrique où le chiffre d'affaires baisse de 13%.

Ferroviaire et autres Spécialités :

Le chiffre d’affaires s'établit à 2 milliards d'euros en 2018, en baisse de 2% par rapport à 2017 (-5% à périmètre et changes constants). La baisse est de 14% pour les activités Réseaux de Spac et de 9% pour le Ferroviaire à périmètre et changes constants. Colas Rail connaît une baisse de son chiffre d'affaires en France, liée notamment aux conséquences des grèves à la SNCF sur les travaux ferroviaires et sur le fret, alors que l'activité est en hausse à l'international. L'activité de Smac (Etanchéité) reste stable et celle d'Aximum (Sécurité signalisation) est en croissance de 5%.

Performance financière

Malgré la hausse du chiffre d'affaires, le résultat opérationnel courant est en baisse de 3 millions d'euros à 359 millions d’euros en 2018 contre 362 millions d’euros en 2017. La marge opérationnelle courante s’établit à 2,7% en 2018 contre 3,1% en 2017 :

l’activité routière génère un résultat opérationnel courant de 387 millions d'euros, en hausse de 46 millions d'euros par rapport à 2017 (341 millions d'euros) et une marge opérationnelle courante de 3,5%, stable par rapport à 2017. L’amélioration du résultat opérationnel courant en France métropolitaine et la contribution de Miller McAsphalt sont atténuées par une moindre performance de l'Amérique du Nord sur son périmètre historique, notamment du fait de conditions météorologiques défavorables sur la côte est des Etats-Unis et de marchés en tension dans certains Etats ou provinces ;

• le résultat opérationnel courant du Ferroviaire et autres Spécialités s’élève à -37 millions d’euros, à comparer à 12 millions en 2017, soit une baisse de 49 millions d'euros. Cette baisse est avant tout due aux difficultés de Colas Rail sur ses activités en France, alors que l'international améliore sa rentabilité courante. Smac (Etanchéité) et Spac (Réseaux) s'inscrivent également en retrait par rapport à 2017.

Les charges opérationnelles non courantes de 2018 s’élèvent à 31 millions d'euros, liés principalement aux travaux de démantèlement du site de Dunkerque et à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, à comparer à 5 millions d'euros en 2017 liés aux travaux préalables au démantèlement du site de Dunkerque.

Ainsi, le résultat opérationnel de l'année 2018 s'établit à 328 millions d'euros contre 357 millions d'euros en 2017, en baisse de 29 millions d'euros.

Le coût de l’endettement financier augmente de 17 millions d'euros à 31 millions d'euros en raison des acquisitions de Miller McAsphalt et des activités ferroviaires d'Alpiq.

La charge d'impôt 2018 s'élève à 96 millions d'euros contre 75 millions d'euros en 2017, en hausse de 21 millions d'euros. La charge d'impôt 2017 avait bénéficié de la résolution partielle d'un litige avec l'administration fiscale au Canada.

La quote-part du résultat des coentreprises et entités associées s’élève à 28 millions d'euros en 2018 à comparer à 61 millions d’euros en 2017. La baisse de 33 millions d'euros s'explique principalement par la baisse de la contribution de Tipco Asphalt, notamment du fait de difficultés d'approvisionnement en pétrole brut en début d'année.

Enfin, le résultat net part du Groupe s’élève à 226 millions d'euros en 2018 contre 328 millions d’euros en 2017, en baisse de 102 millions d'euros.

Structure financière

La capacité d’autofinancement nette s'élève à 665 millions d'euros, en baisse de 10 millions d'euros par rapport à 2017 (675 millions d'euros). Le cash-flow libre est en amélioration de 57 millions d'euros, à 377 millions d'euros en 2018 contre 320 millions d'euros en 2017.

La trésorerie affectée aux immobilisations d’exploitation est en diminution de 43 millions d'euros, à 300 millions d'euros en 2018. Alors que les investissements d'exploitation bruts s'accroissent de 19 millions d'euros à 462 millions d'euros en 2018, les cessions augmentent de 86 millions d'euros à 174 millions d'euros en 2018. Les cessions de l'année 2018 intègrent notamment chez Colas Rail la cession-bail de 67 locomotives, en France et au Royaume-Uni.

2018 est une année record en matière de trésorerie affectée aux immobilisations financières avec un total de 720 millions d'euros contre 79 millions d'euros en 2017. Les deux principales opérations de l'année sont l'acquisition par Colas Canada du groupe Miller McAsphalt pour 555 millions d'euros et l'acquisition par Colas Rail des activités ferroviaires d’Alpiq Engineering Services pour 118 millions d'euros.

Les capitaux propres restent stables à 2,8 milliards d’euros au 31 décembre 2018 ; l'endettement financier net à fin décembre 2018 est de 517 millions d'euros contre un excédent financier net de 433 millions d’euros à fin décembre 2017.

Résultat net de Colas

Le bénéfice net de Colas société mère s’est élevé à 386 millions d'euros en 2018 à comparer à 163 millions d’euros en 2017.

Dividende

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale qui se tiendra le 17 avril 2019 de distribuer un dividende par action de 5,55 euros contre 8,20 euros l'an dernier.

Conseil d’Administration

Le Conseil a décidé le renouvellement du mandat de Président-Directeur Général de Monsieur Hervé Le Bouc jusqu’à l’Assemblée Générale statuant sur les comptes de l'exercice 2019.

Le Conseil a coopté Monsieur Olivier Roussat en qualité d’administrateur en remplacement de Monsieur François Bertière. Cette nomination sera soumise à la confirmation par l’Assemblée Générale du 17 avril 2019.

Le Conseil proposera à l’Assemblée Générale du 17 avril 2019 le renouvellement des mandats d’administrateur de Mesdames Colette Lewiner et Martine Gavelle, ainsi que de Monsieur Olivier Bouygues, de Monsieur Olivier Roussat et de la société Bouygues SA, dont Monsieur Philippe Marien est le représentant permanent, pour une durée de deux années.

Le Conseil proposera également à cette Assemblée Générale le renouvellement du mandat de censeur de Monsieur Arnauld Van Eeckhout pour une durée de deux années.

Perspectives

Le carnet de commandes à fin décembre 2018 s'élève à 8,5 milliards d’euros, en hausse de 12% et de 13% à changes constants par rapport à fin décembre 2017. Hors Miller McAsphalt et Alpiq caténaires pour 0,8 milliard d'euros, il augmente de 2% à taux de changes constants. Le carnet en France métropolitaine (3,4 milliards d'euros) est en augmentation de 8%, alors que le carnet à l’international et outre-mer (5,1 milliards d'euros) est en hausse de 17% à taux de changes constants.

Les marchés sur lesquels évolue Colas sont porteurs à long terme, avec des besoins en construction et en maintenance d’infrastructures de transport importants, à la fois dans les pays développés et dans les pays émergents.

En France métropolitaine, la croissance des travaux publics devrait se poursuivre, à un rythme plus faible qu’en 2018. L’activité bénéficiera des plans d’investissement dans les transports et d'un contexte préélectoral favorable.

En Europe, la Route et le Rail continueront de bénéficier des plans d’infrastructures européens, avec une croissance toujours forte en Europe centrale et des grands projets d’infrastructures au Royaume-Uni.

En Amérique du Nord, la situation devrait être contrastée. Aux Etats-Unis, malgré la conjoncture favorable et l’ampleur des besoins, des incertitudes subsistent sur le financement. Au Canada, la situation devrait être variable selon les provinces ; certaines bénéficient de plans d'investissements majeurs alors que d'autres sont tributaires de l'évolution des prix du pétrole.

Dans le Reste du monde, de multiples opportunités existent, avec des territoires en forte croissance comme l’Australie, des développements en cours en Amérique latine et de nombreux grands projets, notamment dans le domaine du ferroviaire.

Dans le Ferroviaire, avec des environnements de marchés globalement favorables, Colas Rail devrait retrouver le chemin de la croissance, en particulier à l'international. Les mesures engagées se poursuivront en 2019 afin de redresser la profitabilité de cette activité.

Dans l'Etanchéité, un accord pour la cession de Smac a été signé avec le fonds d'investissement OpenGate Capital. La réalisation effective de cette cession est soumise à l'accord des autorités de concurrence, notamment en France. Cette cession réduira le chiffre d’affaires de Colas d’environ 600 millions d'euros, sans impact significatif sur le résultat opérationnel.

Le résultat opérationnel courant devrait s'améliorer du fait de la bonne orientation des marchés et du redressement de la profitabilité de Colas Rail.

Après les acquisitions de Miller McAsphalt et d'Alpiq caténaires en 2018, Colas poursuit son développement sur ses activités coeur, la route, les matériaux et le ferroviaire.

Par ailleurs, le Groupe poursuit sa transformation, notamment grâce au digital, et continue d’innover pour affirmer son leadership au service d’une mobilité responsable.

Compte de résultat consolidé résumé du quatrième trimestre 
En millions d'euros

Quatrième trimestre

Variation

2017

2018

 

Chiffre d'affaires

3 088

3 588

+16%

Résultat opérationnel courant

184

204

+20 M€

Résultat opérationne

184 173 -11M€

Résultat net part du Groupe

168

116

-52 M€

Chiffre d’affaires 2018 par secteur opérationnel
en millions d’euros

2017

2018

Variation

2018/2017

Variation à

périmètre et

taux de change

constants

Routes Métropole 4 304 4 731 +10% +10%
Routes Europe 1 603 1 840 +15% +14%
Routes Amérique du Nord 2 525 3341 +32% -1%
Routes Reste du monde 1 216 1 265 +4% +8%

Total Routes

9 648

11 177

+16%

+7%

Ferroviaires et autres spécialités

2 037

1 989

-2%

-5%

Holding

20

24

ns

ns

TOTAL

11 705

13 190

+13%

+5%

Glossaire

Carnet de commandes : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Evolution du chiffre d’affaires à périmètre et change constants :

- à change constant : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison ;

- à périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante :

      ▪ en cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison ;

      ▪ en cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours.

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en tenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net.

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Rémi Colin
01 47 61 76 17 - contact-presse@colas.fr