La chimie verte

Depuis plus de 15 ans, Colas s’appuie sur les principes de la chimie verte pour mettre au point des produits plus respectueux de l’environnement grâce à une moindre dépendance vis-à-vis des matières premières fossiles.


La chimie verte

Dans le domaine des matériaux utilisés pour la construction routière, la Recherche s’inspirant de la chimie verte porte sur deux axes.

Le premier concerne le recyclage

S’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire, Colas réutilise des quantités croissantes d’enrobés recyclés, ce qui permet de réduire l’apport de matériaux neufs, que ce soit au niveau des granulats utilisés dans la fabrication des enrobés ou au niveau du liant. D’autres matières premières recyclées sont également utilisées localement en fonction des disponibilités et des performances offertes. 

Le second axe de recherche porte sur l’utilisation de matières premières biosourcées

Il s’agit ici de ressources issues principalement des filières ‘’bois’’ et ‘’oléagineux’’. Grâce à la photosynthèse, le carbone du CO2 est stocké tout au long du cycle de vie du produit, permettant d’atteindre l’objectif de neutralité carbone.  

Le développement de la chimie du végétal est aussi source d’innovation et contribue à générer une valeur ajoutée en termes de performances. On citera :

  • les biofluxants EKOFLUX® et VEGEFLUX®, dont le très bon pouvoir solvant et fluidifiant leur permet de se substituer aux fluxants pétroliers ;
  • l’enrobé à froid stockable COLQUICK, dont le liant est partiellement biosourcé, et qui présente la particularité d’être réactif à l’eau et de monter très vite en cohésion à son contact ; ce produit présente ainsi une meilleure résistance au trafic que les solutions existantes ;
  • les liants végétaux esthétiques qui, par leur transparence, permettent soit de mettre en valeur la teinte naturelle des granulats, soit d’obtenir des revêtements de couleurs vives par ajout de pigments. Ces liants sont particulièrement adaptés aux environnements architecturaux ou ornementaux, où l’esthétique constitue une priorité. Leur utilisation est également recommandée pour fabriquer des revêtements aux couleurs claires qui contribuent à la lutte contre les îlots de chaleur urbains

A noter que Colas a été le premier à mettre sur le marché, dès 2003, un enrobé à base de liant biosourcé (VEGECOL®).