Actualités

Découvrez toute l'actualité technique du groupe Colas.

29. 10. 2015

Bétoflex - Aéroport de Calgary

L’aéroport de Calgary accueille plus de 15 millions de passagers annuellement, ce qui en fait le 3ème aéroport le plus fréquenté au Canada après Toronto et Vancouver. Au printemps 2015 Standard General Inc. Calgary (SGIC), une filiale de Colas Canada Inc., a été contacté pour trouver une solution à un problème de déformation permanente de la chaussée dans les aires d’attentes de deux voies de liaison.

La solution préconisée devait répondre à deux exigences:

  • rapidité d’exécution des travaux pour interrompre au minimum l’exploitation de l’aéroport,
  • forte résistance à l’orniérage pour éviter la réapparition des déformations permanentes.

Après discussions avec le CST, il est vite ressorti qu’un enrobé de type BETOFLEX serait un matériau de chaussée adapté pour ce cas particulier. Le long savoir-faire du Groupe avec ce type d’enrobé associé au récent retour d’expérience convainquant à l’aéroport de Toulouse ont fourni tous les éléments nécessaires pour convaincre l’administration aéroportuaire de Calgary et permettre à SGIC d’aller de l’avant avec une proposition technique en bonne et due forme. En outre, l’enrobé BETOFLEX a permis à SGIC de proposer une méthode de mise en œuvre rapide et ainsi minimiser les interruptions d’exploitation, ce qui comme dans tout aéroport fréquenté est aussi vital que la performance technique de la solution proposée.

Le liant a été formulé au laboratoire de GECAN à Acheson en Alberta. Il s’est appuyé sur l’essai « Multiple-Stress Creep-Recovery (MSCR) » afin obtenir un liant PG 58E-28. Obtenir des performances accrues tout en maintenant des viscosités de malaxage et de compactage à des températures atteignables en chantier a représenté un défi considérable. Le liant proposé s’apparente de très près à un liant de type COLFLEX.

L’enrobé a quant à lui été formulé au Campus Scientifique et Technique. Un BETOFLEX 0/16 mm a été préconisé afin de réduire le temps de mise en oeuvre et que celle-ci se fasse en une seule couche de 100 mm. L’orniérage mesuré en laboratoire en utilisant l’orniéreur français était de moins de 3 % après 30 000 cycles.

Quelques 3 000 tonnes de BETOFLEX ont été utilisées pour refaire les voies de liaison Alpha et Charlie. À ce jour, l’administration aéroportuaire est particulièrement satisfaite des premiers résultats compte-tenu de la grande fréquence de températures de surface au-delà de 50°C et ce sans l’apparition de nouvelles déformations.