Communiqués de presse
28.08.2013

Résultats semestriels 2013

• Chiffre d’affaires quasiment stable, malgré des conditions climatiques défavorables en France, en Europe et en Amérique du Nord • Résultat net : - 32 M€ (- 19 M€ au 1er semestre 2012) • Carnet de commandes à un niveau élevé : 7,6 Md €

Le Conseil d'Administration de Colas, réuni le 23 août 2013 sous la présidence
d'Hervé Le Bouc, a examiné la situation semestrielle au 30 juin 2013 et les perspectives pour l'année en cours.

Chiffres clés consolidés
En millions d'euros

1er semestre

Variation

Rappel

Exercice

2012

2013

2012

Chiffre d'affaires consolidé

5 560

5 594

-1%

13 036

   Dont France

3 399

3 367

+1%

7 363

   Dont International

2 161

2 227

-3%

5 673

Résultat opérationnel

(76)

(34)

-42 M€

406

Résultat net consolidé (part du Groupe)

(32)

(19)

-13 M€

302

Trésorerie nette (endettement net) [1]

(1 142)

(1 074)

-68 M€

(170)

[1] Fin de période

 

Rappel : saisonnalité de l'activité 

Il convient de rappeler que les résultats semestriels ne sont pas représentatifs de ceux d'un exercice complet, puisque la plupart des activités se caractérisent par une forte saisonnalité.

 

Malgré des conditions climatiques défavorables, le chiffre d'affaires du premier semestre est quasiment stable.

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2013 s'élève à 5,6 milliards d'euros, en très légère baisse de 1 % (+ 1 % en France, - 3 % à l'international), sans effet de change ni de périmètre significatif.

Routes :

Au premier semestre, l'activité routière a été pénalisée par des conditions climatiques défavorables en France métropolitaine (chiffre d'affaires en recul de 2 %), en Europe (- 7 %), notamment dans certains pays du Nord (Belgique et Irlande), ainsi qu'en Amérique du Nord (- 10 %), en particulier au Canada.   

Dans le Reste du monde, le chiffre d'affaires est en progression de 2 % par rapport au premier semestre 2012. La croissance de l'activité dans les Départements d'Outre-Mer et en Asie/Australie permet de compenser la baisse en Afrique et dans l'Océan Indien.

Activités de Spécialités :

Au premier semestre 2013, le chiffre d'affaires est en progression de 11 %. Cette hausse traduit des situations différentes entre les métiers : forte croissance du Ferroviaire
(+ 32 %), augmentation du chiffre d'affaires de la Vente de produits raffinés (+ 16 %) liée à la fin au 1er janvier 2013 du contrat de processing avec Total (qui commercialisait 40% des produits de SRD), activité proche du niveau du premier semestre 2012 dans l'Etanchéité et le Pipeline, baisse de l'activité Sécurité signalisation routière (- 7 %).

 

Rentabilité

Au 30 juin 2013, le résultat opérationnel ressort à - 76 millions d'euros, contre - 34 millions d'euros au 30 juin 2012. 

Le résultat opérationnel est en baisse de 42 millions d'euros. Cette évolution reflète principalement des conditions climatiques défavorables en France, en Europe et en Amérique du Nord par rapport à celles du 1er semestre 2012. 

Le résultat net part du Groupe ressort à -32 millions d'euros au premier semestre 2013, en baisse de 13 millions d'euros par rapport au premier semestre 2012.

 

Endettement financier net 

L'endettement financier net au 30 juin 2013 ressort à 1 142 millions d'euros. Son évolution par rapport au 31 décembre 2012 (endettement financier net de 170 millions d'euros) traduit la saisonnalité habituelle de l'activité. Il se compare à un endettement financier net de 1 074 millions d'euros à fin juin 2012. L'évolution sur un an s'explique principalement par les besoins supplémentaires de fonds de roulement de l'activité de raffinage en France, opérée à 100 % depuis le 1er janvier 2013.

 

Carnet de commandes 

Le carnet de commandes à fin juin 2013 reste à un niveau élevé, 7,6 milliards d'euros (- 4 % par rapport à fin juin 2012, + 5 % par rapport à fin juin 2011), dont 4 milliards d'euros en Métropole (- 2 %) et 3,6 milliards d'euros à l'international et outre-mer (-5 %). Il n'inclut pas encore le contrat de la LGV Tanger-Kenitra (124 millions d'euros pour Colas Rail). Ce carnet donne une bonne visibilité sur le second semestre 2013.

 

Perspectives

  • Pour l'activité Routes:
    • Sous réserve de conditions météorologiques favorables, notamment en fin d'année, tout ou partie du retard d'activité pourrait être rattrapé en France et en Amérique du Nord.
    • En Europe et dans le Reste du monde, le chiffre d'affaires total ne devrait pas connaître de variation significative, la poursuite de la croissance de la zone Asie/Australie permettant de compenser un  recul de l'Afrique/Océan Indien.
  • Les activités de Spécialités seront en croissance grâce à l'activité Ferroviaire qui poursuivra sa progression grâce à un carnet de commandes élevé.

Sur la base des données actuellement disponibles, l'objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2013, établi en février et confirmé en mai, est inchangé à 13,2 milliards d'euros (+ 1 % par rapport à 2012).

Compte de résultat consolidé résumé du deuxième trimestre 2013
En millions d'euros

Deuxième trimestre

Variation 2013/2012

2013

2012

Chiffre d'affaires

3 451

3 385

+2%

Résultat opérationnel

127

152

-16%

Résultat net (part du Groupe)

99

108

-8%

Chiffre d'affaires du premier semestre 2013 par secteur opérationnel
En millions d'euros

1er semestre

Variation 2013/2012

Variation
à périmètre
et taux de change comparables

2013

2012

Routes Métropole

2 320

2 369

-2%

-2%

Routes Europe

578

619

-7%

-4%

Routes Amérique du Nord

727

806

-10%

-9%

Routes Reste du monde

727

714

+2%

+1%

Total Routes

4 352

4 508

-3%

-3%

Activités de spécialités

1 197

1 074

+11%

+10%

Holding

11

12

ns

ns

TOTAL

5 560

5 594

-1%

-1%

Chiffre d'affaires du premier semestre 2013 par zone géographique
En millions d'euros

1er semestre

Variation 2013/2012

2013

2012

Métropole

3 179

3 170

=

Départements d'Outre-Mer

220

197

+12%

France

3 399

3 367

+1%

Amérique du Nord

730

812

-10%

Europe (hors France)

863

858

+1%

Reste du monde[1]

568

557

+2%

International

2 161

2 227

-3%

TOTAL

5 560

5 594

-1%

[2] Y compris Territoires d'outre-mer

Télécharger le PDF