Communiqués de presse
30.08.2011

Premier semestre 2011 : activité globalement solide, amélioration de la rentabilité par rapport à fin juin 2010

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 29 août 2011 sous la présidence d’Hervé Le Bouc, a examiné la situation semestrielle au 30 juin 2011 et les perspectives pour l’année en cours.

Chiffres clés consolidés
En millions d'euros

1er semestre 2010

1er semestre 2011

Variation
1er semestre

Rappel Exercice 2010

Chiffre d'affaires consolidé

5 002

5 400

+8,0%

11 661

Résultat opérationnel courant

 -34(a)

0

 +34 M€

365

Résultat opérationnel

-47

0

+47 M€

313

Résultat net consolidé

(part du Groupe)

-29

2

+31 M€

224

(a) -47 M€ publiés au premier semestre 2010 (-13 M€ ont été reclassés en « autres produits et charges opérationnels »)

 

L'activité du premier semestre a été globalement soutenue avec des disparités géographiques importantes :

Au 30 juin 2011, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Colas s'élève à 5,400 milliards d'euros contre 5,002 milliards d'euros à fin juin 2010, en hausse de 8,0% (4,1% à périmètre et taux de change comparables), grâce à une progression de l'activité en métropole et dans une moindre mesure en Europe du Nord.

En France :

A fin juin 2011, le chiffre d'affaires s'élève à 3,5 milliards d'euros, en hausse de 14,8% par rapport à fin juin 2010 (9,3% à périmètre identique).

En métropole, le chiffre d'affaires des filiales routières progresse de 12%, favorisé par des conditions hivernales plus clémentes qu'au premier trimestre de l'an passé. Malgré de fortes disparités en matière d'investissements par les collectivités locales, le marché routier est peu différent de celui de l'an passé grâce au soutien de l'investissement privé en légère reprise et aux travaux routiers liés aux nombreux projets de transports en commun urbains. Le chiffre d'affaires des activités de spécialités est en forte progression de 25% (+5% si on exclut l'activité nouvelle de vente de produits raffinés par la société SRD : huiles de base, paraffine, fuels).

 Le chiffre d'affaires réalisé dans les Départements d'Outre-Mer est en amélioration de 5% grâce à une bonne tenue des marchés en Guyane et à Mayotte, une légère reprise à la Réunion, et malgré la poursuite de la récession aux Antilles.  

A l'international :

A fin juin 2011, le chiffre d'affaires à l'international et dans les Territoires d'Outre-Mer s'élève à 1,9 milliard d'euros, en léger recul de 2,8% par rapport au 30 juin 2010 (-3,6% à périmètre et taux de change identiques).

L'Amérique du Nord enregistre un chiffre d'affaires de 0,7 milliard d'euros (-1,6%). Les conditions climatiques défavorables jusqu'à fin mai n'ont pas permis de bénéficier de la hausse du carnet de commandes, notamment au Canada.

Le chiffre d'affaires des filiales d'Europe du Nord s'élève à 0,5 milliard d'euros en légère hausse (+3%).

L'activité en Europe centrale (0,3 milliard d'euros) enregistre comme prévu un recul de 20%, plus marqué en Slovaquie et en Roumanie.

Dans le reste du monde, le chiffre d'affaires de 0,4 milliard d'euros est peu différent de celui de fin juin 2010 (-3%), avec une baisse dans l'Océan Indien (Madagascar) et en Afrique de l'Ouest.

Par activités :

Le chiffre d'affaires de 5,4 milliards d'euros se décompose comme suit :

  • Routes: 4,0 milliards d'euros (+6%)
  • Activités de spécialités (Génie civil, Canalisations, Etanchéité, Ferroviaire, Bâtiment et déconstruction, Sécurité et signalisation, vente de produits issus du raffinage): 1,4 milliard d'euros (+16% et + 2% hors vente de produits de raffinage) 

 

Amélioration de la rentabilité par rapport à fin juin 2010 :

A fin juin 2011, le résultat opérationnel est en amélioration de 47 millions d'euros par rapport à fin juin 2010.

Le  résultat opérationnel courant s'améliore de 34 millions d'euros, en raison :

  • de conditions climatiques plus favorables sauf en Amérique du Nord,
  • des premiers résultats des plans d'adaptation des moyens et de maîtrise des coûts lancés en 2010,
  • d'une  réduction de la perte en Europe centrale.

De plus, aucune charge opérationnelle non courante n'est à enregistrer au premier semestre 2011, contrairement au premier semestre 2010 où elles s'élevaient à 13 millions d'euros.

Le résultat net (part du Groupe) est positif de 2 millions d'euros, en amélioration de 31 millions d'euros par rapport à fin juin 2010.

 

Perspectives :

Alors que le chiffre d'affaires a progressé au premier semestre, la bonne activité commerciale a permis de maintenir le carnet de commandes à fin juin 2011 à un niveau élevé (7,2 milliards d'euros), stable par rapport à celui de fin juin 2010 (signature notamment des contrats suivants : extension du métro léger de Kuala Lumpur en Malaisie pour 96 millions d'euros, contrat pluriannuel de maintenance du réseau ferroviaire en Grande-Bretagne pour 152 millions d'euros, construction et élargissement de pistes de l'aéroport de l'île Maurice pour 48 millions d'euros, de l'aéroport de Fort McMurray au Canada pour 41 millions d'euros, marché en conception construction de la maison d'arrêt de Mayotte pour 37 millions d'euros).

Pour l'ensemble de l'exercice 2011, la hausse du chiffre d'affaires en métropole devrait être supérieure à 5%. Le chiffre d'affaires dans les Départements d'Outre-Mer devrait être proche de celui de l'an passé. En Amérique du Nord, le niveau élevé du portefeuille de commandes offre de bonnes perspectives sous réserve de conditions météorologiques favorables au second semestre. En Europe du Nord, du fait d'un effet de base élevé en 2010, l'activité pourrait connaître une baisse de l'ordre de 10% (restrictions budgétaires au Royaume-Uni et en Irlande). En Europe centrale, la réduction programmée de l'activité se poursuit conformément à la stratégie retenue. L'activité dans le reste du monde pourrait être très légèrement inférieure (Madagascar et Afrique de l'Ouest).

Sur la base des données actuellement disponibles, l'objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2011 établi en février à 11,8 milliards d'euros a été ajusté à 11,9 milliards d'euros. Les premiers résultats du plan d'adaptation lancé en 2010 permettent de confirmer une amélioration de la rentabilité pour l'ensemble de l'exercice 2011.

Télécharger le PDF