Communiqués de presse
25.08.2009

Premier semestre 2009

Chiffre d’affaires : 5,1 milliards € (- 9,2%)
Carnet de commandes à fin juin 2009 stable à un niveau élevé
Résultat opérationnel : 75 millions € (156 millions € à fin juin 2008)
Résultat net (part du Groupe) : 58 millions € (130 millions € à fin juin 2008)

Le Conseil d’Administration de Colas, réuni le 25 août 2009 sous la présidence d’Hervé Le Bouc, a examiné la situation semestrielle au 30 juin 2009 et les perspectives pour l’année en cours.  Chiffres clés consolidés 

Chiffres clés consolidés
En millions d'euros1er semestre 20091er semestre 2008Variation
1er semestre
Rappel Exercice 2008
Chiffre d'affaires consolidé 5 116 5 631 (9,2)% 12 789
Résultat opérationnel 75 156 (81) M€ 682
Résultat net consolidé(part du Groupe) 58 130 (72) M€ 490

Au 30 juin 2009, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Colas s’élève à 5,116 milliards d’euros contre 5,631 milliards d’euros à fin juin 2008, en baisse de 9,2 % (9,7 % à périmètre et taux de change comparables). Le premier semestre 2009 traduit le ralentissement généralisé de l’économie mondiale, les mauvaises conditions climatiques du premier trimestre et l’achèvement de quelques grands chantiers exceptionnels non renouvelés. L’activité n’a pas encore bénéficié au premier semestre d’effets positifs des plans de relance nationaux compte tenu des durées nécessaires à leur mise en œuvre.

En France : 

A fin juin 2009, le chiffre d’affaires s’élève à 3,15 milliards d’euros, en baisse de 11,1%  par rapport à fin juin 2008. En métropole, l’activité routière est en recul d’environ 13% alors que les activités non routières sont quasiment stables grâce aux métiers du ferroviaire et de l’étanchéité. Le premier semestre 2009 est marqué par de mauvaises conditions climatiques de début d’exercice, une baisse significative des investissements privés et des décalages d’investissements par les collectivités locales dans l’attente des effets du plan de relance. Dans les Départements d’Outre-Mer, la contraction de l’activité attendue à la Réunion (fin du grand chantier de la route des Tamarins) qui s’ajoute aux fortes perturbations sociales subies aux Antilles entraîne une baisse du chiffre d’affaires de près de 17% malgré la progression enregistrée en Guyane.  

A l’international :

A fin juin 2009, le chiffre d’affaires à l’international et dans les Territoires d’Outre-Mer s’élève à 2,0 milliards d’euros, en baisse de 6% par rapport au 30 juin 2008 (6,1% à périmètre et taux de change identiques).En Europe, le chiffre d’affaires atteint 855 millions d’euros en baisse de près de 14% mais seulement 8,3% à périmètre et taux de change constants. Cette baisse est enregistrée en Europe du Nord, notamment en Belgique et en Irlande, mais aussi en Europe centrale où la crise économique affecte plus particulièrement la Hongrie et la Roumanie. L’Amérique du Nord enregistre un chiffre d’affaires de 646 millions d’euros (+ 1,4% et -7,6 % à périmètre et taux de change comparables). Les opérations au Canada ont démarré plus tardivement. Aux Etats-Unis, le plan de relance favorable aux activités routières produira ses effets au second semestre.Le chiffre d’affaires réalisé dans le reste du monde s’établit à 469 millions d’euros, comparable à celui de fin juin 2008, grâce notamment au Maroc et à l’Asie. 

Résultat net consolidé (part du Groupe) au 30 juin 2009 :

Il s’élève à 58 millions d’euros contre 130 millions au 30 juin 2008. Cette baisse traduit  le ralentissement de l’activité, les mauvaises conditions climatiques du premier trimestre et  l’érosion des marges d’exploitation due à la pression concurrentielle, notamment en France.    

Perspectives :

Le carnet de commandes à fin juin 2009 s’élève à 7,2 milliards d’euros, stable par rapport à celui de fin juin 2008. La transmission de la crise économique et financière mondiale à la majorité des métiers et des implantations Colas démarrée mi 2008 prend son plein effet en 2009. En France, le plan de relance pourrait soutenir le volume d’activité au second semestre. En Europe, le recul de chiffre d’affaires devrait se confirmer. En Amérique du Nord, les filiales devraient réaliser une bonne année. Colas continuera de privilégier la rentabilité au volume. Dans un contexte encore incertain, l’hypothèse de chiffre d’affaires pour 2009 de 12,3 milliards d’euros, établie en février 2009, est inchangée. Des actions d’adaptation à l’évolution des marchés sont régulièrement actualisées (maîtrise des coûts et des investissements, optimisation des organisations). La qualité des implantations et des métiers doit permettre à Colas de résister au ralentissement de l’activité dont le niveau reste cependant encore élevé, pour garder intactes ses capacités à répondre aux besoins d’infrastructures de transport importants à moyen terme en France comme à l’international.

Télécharger le PDF