Communiqués de presse
13.05.2015

Information financière du premier trimestre 2015

Chiffre d’affaires : 2,0 Mds € (-8,6 %) o Résultat net part du Groupe : -170 M€ (-152 M€ au 1er trimestre 2014 hors plus-value de cession de la participation Cofiroute) o Carnet de commandes élevé : 7,8 Mds € (-3 %)

Chiffres clés consolidés
En millions d'euros1er trimestre 20151er trimestre 2014 (1)VariationRappel Exercice 2014 (1)
En millions d'euros 1er trimestre 2015 1er trimestre 2014 (1) Variation Rappel Exercice 2014 (1)
Chiffre d'affaires consolidé 1 979 2 165 - 8,6% 12 396
Dont France 1 189 1 389 - 14,4% 6 582
Dont International 790 776 + 1,8% 5 814
Résultat opérationnel - 244 - 235 - 9 265
Résultat net consolidé (part du Groupe) - 170 233 - 403 604
Résultat net consolidé (part du Groupe) hors plus-value de cession des titres Cofiroute - 170 - 152 - 18 219
Trésorerie nette 20 184 - 164 682

(1)   Information : les comptes du 1er trimestre 2014 ont été retraités de l'impact lié à l'application de l'interprétation IFRIC 21 à compter du 1er janvier 2015 qui conduit à prendre en charge en totalité dès le 1er janvier certains impôts (C3S ou taxes foncières). Le résultat opérationnel et le résultat net au 31 mars 2014 ont été retraités respectivement de -20 et -12 millions d'euros. 

Rappel : saisonnalité de l'activité

Il convient de rappeler que l'activité, les résultats et la trésorerie du premier trimestre sont peu significatifs et non représentatifs d'un exercice complet puisque la plupart des activités se caractérisent par une forte saisonnalité, ce qui se traduit chaque année par une perte opérationnelle au 1er trimestre.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2015 s'élève à 2,0 milliards d'euros, en recul de 8,6% (11,9% à périmètre et taux de change comparables). L'activité ressort à 1,2 milliard d'euros en France (-14%) et à 0,8 milliard d'euros à l'international (+2%).

Routes :

Le chiffre d'affaires s'élève à 1,4 milliard d'euros (-10%).

Le chiffre d'affaires en Métropole recule de 21%, en raison de la réduction des budgets d'investissements des collectivités locales et d'un effet de base du 1er trimestre 2014 qui bénéficiait encore d'une activité en croissance de 3% par rapport au 1er trimestre 2013.

Le chiffre d'affaires à l'international et Outre-mer est en hausse de 4%.  

Activités de Spécialités :

Le chiffre d'affaires s'établit à 0,5 milliard d'euros (-3%). La croissance de l'activité Ferroviaire et du Pipeline compense en grande partie le recul des autres activités, Etanchéité, Sécurité signalisation et Vente de produits raffinés.

Rentabilité

Le résultat opérationnel ressort à -244 millions d'euros contre -235 millions d'euros au premier trimestre 2014. L'activité Vente de produits raffinés enregistre une perte opérationnelle de 29 millions d'euros. Des grèves durant la négociation du Plan de Sauvegarde de l'Emploi ont interrompu la production et la vente alors que les prix de vente des produits baissaient avec la chute du prix du pétrole, entraînant une dépréciation de valeur des stocks. 

Le résultat net part du Groupe s'élève à -170 millions d'euros, à comparer à -152 millions d'euros à fin mars 2014 si l'on neutralise le résultat exceptionnel enregistré en janvier 2014 avec la vente de la participation dans la société Cofiroute (plus-value nette d'impôt de 385 millions d'euros).  

Trésorerie nette

La trésorerie financière nette au 31 mars 2015 ressort à 20 millions d'euros, à comparer à 682 millions d'euros à fin décembre 2014 et traduit pour l'essentiel la saisonnalité de l'activité.

Perspectives

A fin mars 2015, le carnet  de commandes s'élève à 7,8 milliards d'euros et se maintient  à un niveau élevé. Il est en retrait de 3% par rapport au carnet à fin mars 2014. La composition est conforme aux tendances des derniers trimestres : alors que le carnet à l'international et en Outre-mer est en hausse de 3% à 4,6 milliards, le carnet de commandes à réaliser en France métropolitaine est en retrait de 10% à 3,2 milliards. 

Le Plan d'action pour l'activité raffinage se déroule conformément au calendrier. Un Plan de Sauvegarde de l'Emploi pour l'unité de production de Dunkerque a été signé fin février. La production des huiles de base a été arrêtée en avril et l'unité est désormais recentrée sur la production de bitume. 

Les perspectives pour l'exercice communiquées le 25 février 2015 sont inchangées.

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Rémi Colin
01 47 61 76 17 - delphine.lombard@colas.com