Communiqués de presse
14.05.2013

Information financière du premier trimestre 2013

Des conditions climatiques défavorables : Chiffre d’affaires : 2,1 Md € (- 5 %) - Résultat net : - 131 M€ (- 127 M€ au 1er trimestre 2012) - Un carnet de commandes à un niveau élevé : 7,5 Md € (+ 4 %)

Chiffres clés consolidés
En millions d'euros

1er trimestre

Variation

Rappel Exercice 2012

2013

2012

Chiffre d'affaires consolidé

2 109

2 209

- 5 %

13 036

   Dont France

1 372

1 440

- 5 %

7 363

   Dont International

737

769

- 4 %

5 673

Résultat opérationnel

- 203

- 186

- 17 M€

406

Résultat net consolidé (part du Groupe)

- 131

- 127

- 4 M€

302

Trésorerie nette (endettement net)1

(763)

(531)

- 232 M€

(170)

Rappel : saisonnalité de l'activité

Il convient de rappeler que l'activité, les résultats et la trésorerie du premier trimestre sont peu significatifs et non représentatifs d'un exercice complet, puisque la plupart des activités se caractérisent par une forte saisonnalité, ce qui se traduit chaque année par une perte opérationnelle au 1er trimestre.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2013 s'élève à 2,1 milliards d'euros, en baisse de 5 %, sans effets de périmètre ni de change significatifs. L'activité ressort à 1,4 milliard d'euros en France (- 5 %) et à 0,7 milliard d'euros à l'international (- 4 %).

Routes :

Le chiffre d'affaires ressort à 1,6 milliard d'euros, en baisse de 7 % par rapport au 1er trimestre 2012. Cette évolution s'explique par des conditions climatiques défavorables en France métropolitaine et en Europe alors que, comme chaque année, l'activité en Amérique du Nord n'a pas encore réellement démarré à fin mars. Dans le reste du Monde, le chiffre d'affaires est quasiment inchangé par rapport au premier trimestre 2012.

Activités de Spécialités :

Le chiffre d'affaires s'établit à 0,5 milliard d'euros, en progression de 2 %, avec des tendances différentes selon les métiers : forte croissance de l'activité Ferroviaire, léger tassement pour la Vente de produits raffinés et l'activité Etanchéité, baisse plus prononcée pour la Sécurité signalisation routière (intempéries) et le Pipeline.

Rentabilité

Le résultat opérationnel ressort à - 203 millions d'euros, contre -186 millions d'euros au premier trimestre 2012. Cette évolution reflète, pour l'essentiel, le retard d'activité lié aux mauvaises conditions climatiques, qui entraîne une moindre couverture des coûts fixes.

Après prise en compte d'un résultat financier de -4 millions d'euros, identique à celui du premier trimestre 2012, d'une charge d'impôt positive de 63 millions d'euros (54 millions d'euros au premier trimestre 2012) et d'une contribution des sociétés mises en équivalence en progression de 4 millions d'euros (à 13 millions d'euros), le résultat net part du Groupe ressort à - 131 millions d'euros, un niveau proche des -127 millions d'euros enregistrés au 1er trimestre 2012.

Endettement financier net

L'endettement financier net au 31 mars 2013 ressort à 763 millions d'euros. Son évolution par rapport au 31 décembre 2012 (endettement financier net de 170 millions d'euros) reflète principalement la saisonnalité habituelle de l'activité.

Perspectives

Le carnet de commandes s'élève à 7,5 milliards d'euros à fin mars 2013, en progression de 4 % sur un an (+ 12 % en France métropolitaine,  - 4 % à l'international et outre-mer). Ce carnet n'inclut pas le contrat de conception-construction de la Ligne à Grande Vitesse de Tanger-Kenitra au Maroc, remporté par Colas Rail en avril pour un montant de 124 millions d'euros (part Colas Rail).

Sur la base des données actuellement disponibles, l'objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2013, établi en février, est inchangé à 13,2 milliards d'euros (+1% par rapport à 2012).


1 Fin de période

Télécharger le PDF

Delphine Lombard / Stéphanie Beauvais
01 47 61 76 17 - delphine.lombard@colas.com