Historique

D'une société routière française à un acteur mondial des infrastructures de transport

  • 1929 : la création du Groupe

Fondée en 1929 en France par Shell et la Société Générale d'Entreprises (SGE) pour exploiter le brevet d'émulsion de bitume Cold Asphalt, la Société Routière Colas était à l'origine spécialisée dans la fabrication d'émulsion de bitume et les travaux de chaussées routières.

  • Dès les années 1930, Colas s'implante en Afrique du Nord, en Afrique de l'Ouest et aux Antilles.

  • Les années 1950/1970 : l'élargissement de l'activité à l'international (Afrique, Canada et Etats-Unis) et l'extension de l'activité routière aux équipements de sécurité de la route

Dans les années 1950, l'activité de construction routière de Colas s'élargit à la sécurité et la signalisation routières, avec l'acquisition en 1959 de Somaro (aujourd'hui Aximum). Au début des années 1960, Colas opère un large réseau d'implantations en Afrique de l'Ouest et s'implante au Canada, avec l'acquisition en 1962 d'une société québécoise à l'origine de la création de Sintra, puis aux Etats-Unis, par l'acquisition en 1979 d'actifs donnant naissance à la première filiale américaine, Barrett Paving Materials.

En 1970, Colas fait partie des fondateurs de Cofiroute*, société concessionnaire d'autoroute dans le quart nord-ouest de la France.

* La participation de Colas dans Cofiroute sera cédée en 2014.

  • Les années 1980/2000 : le renforcement du réseau de sociétés routières en France, l'accélération du développement à l'international (Océan Indien, Amérique du Nord, Europe, Asie, Océanie) et l'élargissement de l'activité parallèlement à un renforcement de l'intégration verticale

A partir des années 1980, le réseau des sociétés routières de Colas en métropole est en forte croissance, grâce au rachat de nombreuses sociétés régionales petites ou moyennes, et à l'acquisition de la société Sacer en 1992 puis des filiales routières de la société Screg en 1996, permettant la constitution d'un pôle routier de premier rang.

 

En parallèle, le développement de Colas à l'international s'accélère, avec :

    • dans l'Océan Indien, l'absorption de la société GTE (Grands Travaux de l'Est) en 1980, point de départ du développement de Colas dans cette région ;
    • en Amérique du Nord, l'acquisition de nouvelles sociétés aux Etats-Unis et au Canada ;
    • en Europe, le rachat d'entreprises en Europe centrale (en Hongrie, en Roumanie et en République tchèque) après la chute du mur de Berlin en 1989, et l'acquisition en 1995 des sociétés Colas encore détenues par le groupe Royal Dutch Shell au Royaume-Uni, au Danemark et en Irlande ;
    • en Asie, l'obtention en 1981 d'un premier contrat en groupement pour la réalisation de l'aéroport de Djakarta, puis la construction en 1993 d'une usine d'émulsion en association avec la société thaïlandaise Tipco, qui sera suivie en 2000 par l'entrée de Colas, à hauteur de 17% (32% à ce jour), au capital de cette société cotée ;
    • en Océanie, l'acquisition en 2008 du groupe australien Drawmac.

Dans le même temps, le Groupe élargit son activité au génie civil, au bâtiment (dans la région francilienne et dans l'Océan Indien, suite à l'absorption de GTE), aux réseaux (acquisition de Spac en 1993), à l'étanchéité (acquisition de Smac en 1999) et au ferroviaire (acquisition de Seco-Rail en 2000 puis de Spie Rail en 2007, formant en 2008 le pôle ferroviaire Colas Rail).

Parallèlement, Colas renforce l'intégration verticale de ses activités, avec le rachat de nombreuses carrières et gravières dans les zones géographiques où il est implanté. 

Colas a ainsi réussi au cours de son histoire à renforcer son profil, en élargissant ses activités (extension à des activités de Spécialités, intégration verticale), en renforçant régulièrement son maillage et en étendant ses zones d'implantation géographiques. Son développement a reposé à la fois sur la croissance organique et sur des acquisitions régulières, dont les intégrations ont été réalisées avec succès.

L'histoire boursière de Colas

  • Colas a été introduit à la Bourse de Paris en 1961.
  • En 1985, Bouygues devient l'actionnaire principal de Colas dans le cadre de l'acquisition du groupe Screg.
  • En 1995, Bouygues détient 59% du capital de Colas.
  • Depuis l'offre publique d'échange initiée en 2000 sur les actions Colas, Bouygues détient plus de 96% du capital et des droits de vote de la Société.

Sur le même thème