Piotr Klemensiewicz

Né en 1956 à Marseille, Piotr Klemensiewicz vit entre Berlin et la Cité phocéenne, où il enseigne à l'Ecole supérieure des Beaux-Arts. Son travail est présenté aussi bien en France qu'à l'étranger, dans le cadre d'expositions personnelles ou collectives. Certaines de ses oeuvres appartiennent à des collections publiques et privées.

Vous avez été choisi par la Fondation Colas. Comment avez-vous abordé le thème de la route pour votre tableau ?

J’ai décidé d’associer les principes picturaux de deux séries sur lesquelles je travaille depuis de nombreuses années. De la série «Tas», j’ai emprunté l’idée d’un objet ancré dans le sol, d’un horizon et d’un fond. De mon travail sur les «Maisons», j’ai retenu le motif même de la maison, qui s’associe pour moi à la route, car c’est par la route que l’on rentre chez soi.

Votre route se poursuit dans la voûte céleste…

Le format carré m’a contraint dans mon désir de donner de la profondeur à la route. Je l’ai donc prolongée au-delà de l’horizon : de là naît le contraste, que j’aime beaucoup, entre la courbe de la route et les lignes cassées de la constellation. Et pour que cette route ait tout de même plus de présence, j’ai fait déborder son tracé de part et d’autre du tableau.

Votre toile va voyager au sein des filiales du Groupe. Comment vivez-vous cela ?

J’aime quand les œuvres ont une vraie fonction, qu’elles ne restent pas stockées dans une réserve : là, mon tableau va être en contact direct avec le public de Colas. Je trouve la démarche intéressante et je salue, par ailleurs, le courage de Colas d’oser le mécénat d’art contemporain. Il n’est pas si répandu en France, ce qui est dommage, car cela donne pourtant des collections originales et généreuses.

Télécharger le PDF