Carlo Cosentino

"Lever du jour sur le port de Montréal", Carlo Cosentino (2011)

Né en 1958 à Montréal, au Québec, Carlo Cosentino expose régulièrement au Canada et aux Etats-Unis. Certaines de ses toiles figurent dans des collections publiques et privées. Membre de l’Institut des arts figuratifs et de la Portrait Society of Canada, il enseigne aussi la peinture dans son atelier de l’île Bizard.

Portrait de Carlo Cosentino, artiste-peintre

Comment avez-vous abordé le thème de la route ?

Ce thème m’a tout de suite plu, car il est très vaste et offre beaucoup de latitude à l’artiste. Il peut être exploité aussi bien sur le plan spirituel que sur le plan technique. Pour mieux l’appréhender, j’ai souhaité mieux comprendre le métier et les savoir-faire en rencontrant des collaborateurs de Sintra, la filiale québécoise de Colas.

Vous avez baptisé votre tableau: «Lever du jour sur le port de Montréal». Pourquoi avoir choisi ce lieu et ce moment de la journée ?

J’ai opté pour une scène de Montréal qui regroupait tous les éléments qui se rattachent à la route. En regardant vers la brasserie Molson, depuis le pont Jacques-Cartier, on aperçoit la voie maritime, des voies ferrées, des ponts dans le lointain et la route qui longe le port. La lumière du matin donne une atmosphère tout à fait particulière au port de Montréal. Par ce jeu de lumières, le tableau devient un jeu de couleurs. C’est un lieu que je connais bien, tout à fait représentatif du Québec. En tant que peintre réaliste, je suis en quelque sorte ambassadeur de ma ville: Montréal m’inspire et c’est donc tout naturellement que j’ai souhaité la peindre.

Quel est votre thème de travail actuel ?

Les «Lumières de Paris». Lors du vernissage des toiles de la Fondation Colas à Paris, en octobre dernier, j’ai pu échanger avec d’autres artistes lauréats. De très belles rencontres, grâce auxquelles mon travail s’est enrichi.

Télécharger le PDF