Vertical Road & Desh & iTMOi &Torobaka (Akram Khan)

Carrefour de nationalités et de cultures différentes, la Compagnie Akram Khan porte en elle-même les valeurs de la diversité.

"Qui mieux qu'Akram Khan, dont les origines sont à la fois bangladaises et britanniques, et qui travaille sur ce qui relie les hommes à travers toutes les cultures, peut incarner le thème de la diversité ? (...) Ma rencontre avec l'homme a été déterminante. Par la suite, spectateur de bahok, production de la Compagnie Akram Khan associée au Ballet national de Chine, j'ai pu observer à quel point le chorégraphe sait dissiper toute résistance à la diversité. En quête des meilleurs éléments, au-delà du niveau technique exigé, du potentiel dramatique requis, chaque danseur est accueilli et respecté pour son langage corporel personnel, sa trajectoire, ses origines jusqu'aux traces laissées par son passé." (Hervé Le Bouc)

En 2010 et 2011, Colas en Scène trace la route aux côtés d'Akram Khan, célèbre chorégraphe et danseur anglo-bangladais, en soutenant sa nouvelle création : Vertical Road. Venus d'Asie, d'Europe, d'Australie et du Moyen-Orient, les danseurs interprètent, à travers leur langage culturel spécifique, les figures mythiques universelles qui symbolisent l'ascension, de la terre au céleste.

En 2012, Colas a soutenu la création d’Akram Khan : Desh. La première a eu lieu à Londres. Comme Vertical Road, le spectacle a ensuite été présenté à travers le monde. Les filiales de Colas implantées dans les régions ou les pays traversés durant cette tournée internationale ont organisé des évènements autour de la représentation

Ce solo est, à ce jour, le travail le plus personnel d'Akram Khan. Desh, qui signifie« terre natale » en Bengali, est une exploration intime de sa relation au Bangladesh. Desh est un mot sanskrit qui désigne la patrie, la nation, mais aussi la terre. Akram Khan voyage à travers cette polysémie pour tisser les fils de son identité. Tour à tour acteur, conteur, il y incarne de multiples rôles qui sont autant de facettes de ce qui le constitue, mêlant histoire personnelle, mémoire historique et légendes. De la Grande-Bretagne au Bangladesh, Akram Khan renoue les liens de l’expérience personnelle au mythe dans un monde surréel aux connexions surprenantes.

En 2013, Colas soutient iTMOi (in the mind of Igor), la plus récente pièce de groupe créée et chorégraphiée par Akram Khan. Rendant hommage à Igor Stravinsky et au centenaire de son légendaire Sacre du printemps, iTMOi explore la manière dont Stravinsky a bouleversé à jamais les codes de la composition musicale en suscitant les émotions par des motifs et leurs ruptures, et livre un drame nourri du rituel du sacrifice. Pour Akram Khan comme pour Colas, créer, c'est savoir s'affranchir de ses modèles, déconstruire pour reconstruire, remodeler les conventions.

Colas a soutenu la dernière création d’Akram Khan en duo avec le chorégraphe sévillan Israel Galvan : Torobaka. Présentée en avant-première à Grenoble en juin 2014, et au Théâtre de la Ville à Paris en décembre 2014, cette chorégraphie mêle flamenco et kathak (danse indienne traditionnelle).

Lire la biographie d'Akram Khan 

Crédits photos: Antoine Poupel, Laurent Ziegler, Richard Haughton