Initiatives
10.06.2010

Une chance pour la biodiversité

L'exploitation des carrières est indispensable à l'activité humaine : après l'eau, c'est ce qui est le plus consommé (7 tonnes par an et par personne en France). A ce titre, les exploitations sont acceptées comme un mal nécessaire, plutôt que perçues comme une opportunité d'aménager le territoire et de développer la biodiversité ; et pourtant :

La carrière de Port-Galland exploitée entre 1959 et 2006 (environ 10 millions de tonnes), a évolué d'une banale plaine céréalière en une succession de plans d'eau, de zones humides, d'espaces boisés,... ayant un tel intérêt faunistique et floristique qu'elle a été, pour partie, intégrée à une zone Natura 2000. En effet, l'exploitant avait fait le choix de modes d'exploitation respectueux de l'environnement dès les années 70 :

  • Plutôt que de réaliser un terrassement homogène sur les 240 hectares, la stratégie a été de diviser le site en emprunts indépendants les uns des autres. Chaque emprunt a profité d'une réflexion individualisée en vue de diversifier les topologies d'extraction et les méthodes de réaménagement. Environ 600 000 tonnes ont été laissées en place et donc « sacrifiées ».
  • En novembre 1976, le site a reçu le prix régional du concours « Carrières Propres » remis par les représentants de l'Administration.
  • L'aménagement intègre également une fonction d'absorption des crues pour protéger les ouvrages situés sur la rive opposée de l'Ain.
    En attendant, les chercheurs de l'IRD et l'enseignant-chercheur vont partager leurs découvertes avec les collaborateurs de Colas Indonésie : un exemple de mécénat où chacun s'implique bien au-delà du seul financement.

Aujourd'hui, le site est constitué d'espaces boisés, de prairies sèches, de prairies roselières et de plans d'eau. Une partie est gérée par l'association La Riveraine qui utilise ces aménagements pour la pêche et les loisirs. Les autres plans d'eau, les zones humides ou boisées sont difficilement accessibles et représentent des territoires plus sauvages dans lesquels la biodiversité foisonne : castors, hirondelles des rivages, guêpiers d'Europe, etc. sont les plus emblématiques.


Ainsi, Port Galland démontre que la vie d'une carrière peut pleinement se dérouler dans un contexte d'intégration et de concertation locale pour un état final dont la nature et la population retirent toutes deux des bénéfices.

Télécharger le fichier PDF

Emmanuel SICAMOIS
- sicamois@perriertp.com