Initiatives
29.06.2006

Tour de force à la Réunion

À la Réunion, le parc de logement social est souvent dégradé, vétuste et dépassé par rapport aux normes actuelles : il faut le renouveler complètement ; pour des opérations classiques de réhabilitation ou de reconstruction, on ne sait pas où transférer les locataires car il y a pénurie de logements sociaux.

Avec l’opération «Chaudron II», GTOI propose une solution inhabituelle de réhabilitation de 120 logements sociaux : l’ensemble des travaux se réalise… en gardant les habitants et leur mobilier sur les lieux ! Les équipes de tous les corps d’état se côtoient quotidiennement « chez l’habitant ».

C’est un véritable tour de force technique et organisationnel car ce projet comprend :

  • ajout de balcons en façade
  • remplacement complet des menuiseries intérieures et extérieures
  • réfection complète et mise aux normes de l’électricité et de la plomberie
  • déplacement et amélioration de la salle de bain et création d’un WC séparé
  • pose de carrelage dans l’ensemble des pièces humides, et de sol souple dans le séjour
  • peinture de l’ensemble des pièces
  • réfection et embellissement des parties communes et des abords
  • le tout en 4 semaines par appartement, en rétablissant chaque soir l’eau, l’électricité, le téléphone et la télévision

Cette résidence est située dans un quartier dit sensible. Auprès de populations qui ont parfois perdu les repères de travail et de socialisation, les équipes GTOI ont développé un dialogue adapté et même porté la culture de travail dans cet environnement complexe. Le succès de cette relation est marqué par un bouquet de fleurs, très apprécié, et un petit cadeau à l’effigie de GTOI aux locataires, pour marquer la fin de l’aventure dans chaque appartement.

Au plan environnemental, un système de production d’eau chaude sanitaire solaire centralisé est mis en place pour l’ensemble des logements (en partenariat avec l’Europe et la Région) et un tri sélectif des déchets permet de séparer les aciers, les gravois inertes, les déchets industriels banals et les encombrants.

En conclusion, une solution plus économique qu’une démolition / reconstruction, le maintien d’un taux élevé d’occupation, une contribution au lien social et le respect des exigences techniques et environnementales.

Télécharger le fichier PDF


- contact-rse@gtoi.fr