Initiatives
29.06.2008

Recyclage du béton résiduel

Afin de récupérer les restes de béton, Branscome avait mis à l’essai trois systèmes de recyclage utilisant des cyclones. Colas n’avait pas encore acquis Branscome que cette société avait abouti à un système élaboré et breveté qu’elle commercialisait dans l’industrie : quand le camion-toupie revient à la centrale de béton prêt à l’emploi, il déverse le béton résiduel dans l’appareil où les granulats sont séparés et lavés puis réutilisés, l’eau de lavage étant elle-même traitée et utilisée ensuite pour les besoins du site.

Malgré le grand succès de ce système dans son usage interne et dans sa commercialisation, les équipes de Branscome n’ont pas hésité à faire un bilan et une remise en question : le dispositif est coûteux et des solutions plus avantageuses sont apparues. Comme le recyclage du béton de démolition avait pris de l’ampleur, il s’est avéré plus efficace de traiter ces restes de la même façon, par simple concassage-criblage pour produire des graves concassées.

On observe ainsi une évolution des techniques « vertes » quand un flux de déchets atteint la masse critique pour offrir un débouché plus satisfaisant à un autre flux plus ancien mais moins important en volume. Ces évolutions vont de pair avec l’intérêt économique et la rationalité industrielle : à sa maturité, le recyclage se révèle être ainsi une activité comme les autres, qui combine rentabilité et professionnalisme.

Télécharger le fichier PDF


- lanej@branscome.com