Initiatives
29.06.2009

Mariage réussi d'une carrière et d'un quartier de Marseille

En activité depuis 1840, le site produit aujourd’hui un million de tonnes par an ; il est désormais en centre-ville au milieu des habitations, tant l’agglomération s'est développée depuis. Cette cohabitation a conduit à faire évoluer les pratiques pour prendre en compte les besoins des riverains :

  • Nuisances de bruits et de vibration dues aux 140 tirs de mine par an : les charges sont réparties plus finement et amorcées les unes après les autres, ce qui évite l’onde de choc grâce à l’adoption de nouveaux détonateurs électroniques. Ainsi le nombre de tirs a pu être diminué sans que la terre tremble dans un rayon d’un kilomètre.
  • Problèmes de boues et de poussières par des dizaines de camions quotidiens dans un quartier résidentiel : les véhicules passent sous un portique de nettoyage qui lave les pneus, la cabine et la benne. Cette eau est récupérée et recyclée sur le site.
  • Intégration paysagère du site, pourtant visible des principales attractions touristiques de Marseille (Vieux-Port, Basilique Notre-Dame de la Garde, etc.) : les gradins d’exploitations sont patinés et arborés en cours d’exploitation.
  • Acceptation du site : un comité de quartier se réunit plusieurs fois par an pour faire le point avec l'exploitant.

Ce véritable partenariat entre la ville et sa carrière permet aux Marseillais de bénéficier de matériaux de construction sur place (donc à un prix attractif) et même d’une réserve d’eau bien utile : grâce à elle, les pompiers ont pu sauver les maisons du quartier lors d’un incendie en 2009.

Télécharger le fichier PDF


- allione@sttronc.colas.fr