Initiatives
29.06.2011

Le Lemurs' Park

À Madagascar, la faune et la flore sont pour 60% spécifiques à l’île, mais la déforestation s’accélère et menace gravement ce réservoir exceptionnel de biodiversité (de la pervenche de Madagascar, on extrait le seul médicament connu contre la leucémie). La population est fort peu sensibilisée à la richesse extraordinaire de son environnement.

Pour contribuer à relever ce défi, Colas Madagascar a décidé d’apporter son aide au Lemurs’ Park, qui travaille en collaboration avec le ministère de l’Environnement et Forêts et des organismes internationaux ; c’est à la fois une réserve privée de lémuriens et un parc botanique de 5 hectares proche de la capitale Antananarivo,

  • Conservatoire d’espèces animales et végétales : 9 espèces de lémuriens et 10 000 arbres déjà plantés depuis 10 ans par les fondateurs du Lemurs’Park, dont 900 grâce à Colas Madagascar, notamment des arbres de 1 à 5 m de hauteur [baobabs et autres jeunes plants endémiques des forêts sèches et épineuses du sud de Madagascar récupérés avec l’ONG Croix du Sud basée à Fort Dauphin] acheminés par camions sur plus de 1 000 km.
  • Travail scientifique de reconstitution d’un biotope : une équipe de naturalistes et de personnel compétent veille à l’évolution du parc où de nouveaux insectes, des caméléons, des oiseaux et des bébés lémuriens d’espèces menacées ont fait leur apparition.
  • Outil pédagogique, la conservation de la biodiversité n’est possible que par une éducation environnementale de terrain destinée au plus grand nombre. Sur ce principe, Colas Madagascar a pris l’initiative de mettre en place la logistique et de financer des visites du parc pour des enfants d’écoles primaires en provenance de milieux défavorisés, pour une expérience environnementale extrêmement riche : 11 000 enfants et leurs enseignants, encadrés par des éco-pédagogues, ont découvert l'importance du patrimoine naturel de leur pays ; les visites se terminent par la plantation d’un arbre endémique (366 arbres plantés) et chaque élève reçoit une BD illustrant de façon concrète le respect et la protection de la nature ; ces visites font désormais partie du programme scolaire.

 

Cette initiative a permis d’éviter le chômage technique dans le parc durant la crise qui sévit à Madagascar et a même permis la création de nouveaux emplois.

Télécharger le fichier PDF

njaka.ramarotafika@COLAS.MG
- njaka.ramarotafika@COLAS.MG