Engagement sociétal

01 Externalités positives

Vue aérienne de l'autoroute M6-M60 reliant Szekszard à Pécs, en Hongrie

Externalités positives

 

Dans le cadre de sa démarche de Développement responsable, Colas se préoccupe de ses externalités en s’appliquant à limiter et réduire ses externalités négatives et en s’employant à développer des externalités positives. Indépendamment des actions de mécénat, on peut ainsi citer trois externalités positives de grande ampleur qui s’inscrivent dans la durée et sont déployées sur les implantations du Groupe en France et à l’International :

  • Colas mène une politique très volontariste en matière de prévention des accidents de la route partout dans le monde auprès de ses collaborateurs. Cette politique a débuté en France en 1997 avec la signature avec l’Etat et la CNAMTS de la charte de sécurité routière puis s’est prolongée avec la signature de la charte européenne ; ces chartes sont reconduites tous les trois ans. Plus de 500 collaborateurs « Relais Sécurité Routière », spécifiquement formés, mettent en œuvre sur le terrain un programme de prévention qui vise à transmettre les bonnes pratiques de conduite. Entre 2011 et 2012, le taux de fréquence des accidents de la route impliquant des véhicules du Groupe a ainsi encore baissé de 9%. En faisant progresser la qualité des conducteurs de Colas plus vite que la moyenne, la sécurité des autres conducteurs en est aussi améliorée.
  • En 2006, Colas a lancé, en France et à l’international, un vaste programme de formation de ses collaborateurs aux premiers secours. Aujourd’hui, 19 740 collaborateurs connaissent les gestes qui sauvent, ils représentent près d’un tiers des effectifs du Groupe. Cette formation renforce la sensibilisation aux enjeux de la sécurité et bénéficie non seulement aux collaborateurs mais aussi à leurs proches et à la société en général.
  • En 2011, Colas a lancé une action en faveur de la biodiversité qui vise toutes ses carrières et gravières : ces sites doivent désormais héberger une espèce menacée ou protégée et l’aider à se développer ; à défaut, le site doit accueillir des ruches. C’est ainsi que, dans certaines régions du monde, des sites en activité du Groupe constituent le principal habitat de certaines espèces qui auraient probablement disparu localement sans l’action de Colas.

02 Entreprises privées et infrastructures

Entreprises privées et infrastructures

  • À partir d’expériences à l’International, Colas défend l’idée d’une évolution des rapports entre la sphère publique et les entreprises privées dans le domaine de la construction et de l’entretien des infrastructures.
  • Cette évolution permettrait d’obtenir des financements alternatifs aux ressources budgétaires limitées, de contenir la multiplication des procédures de passation de marchés pour un même ouvrage, de transformer une relation contractuelle antagoniste en une relation de partenariat, de fixer dès l’origine le coût complet (construction et entretien) d’un ouvrage, tout en conservant à l’autorité publique sa légitimité de contrôle.
    Ainsi les PPP, PFI, concessions intègrent les coûts d’entretien, permettent de budgéter un coût complet et favorisent la pérennité des ouvrages à un moindre coût. Une infrastructure conçue et construite pour le long terme, régulièrement entretenue, optimise l’investissement et réduit la consommation de ressources, évidence souvent sacrifiée par des contraintes de court terme. Les filiales Colas gèrent ce type de contrats, par exemple le PFI de Portsmouth et des contrats MAC/ASC pluriannuels de gestion et d’entretien de réseaux routiers au Royaume-Uni.
  • Dans le même esprit, si la pratique des variantes permet une contribution supplémentaire à un projet, leur exclusion freine l’innovation. Ainsi, Colas milite sur tous ses marchés pour que les variantes, notamment environnementales, soient plus facilement autorisées.

03 Participation à la vie collective, soutien de projets

  • Mission au Centre Kekeli, au Togo
  • Remise en état des allées aux abords du Château de Chambord, dans le cadre d'une convention pluriannuelle de mécénat de compétences
  • Expédition Lengguru

Participation à la vie collective, soutien de projets

Les actions de mécénat sont décidées et gérées par les filiales et leurs établissements. Il s’agit principalement de mécénats sportifs et culturels en France et, à l’international, de mécénats sportifs, humanitaires, éducatifs et culturels.

Au niveau de Colas société mère, la politique de mécénat s’articule autour de quatre axes :

  • mécénat culturel : Fondation Colas (commande de toiles à des artistes sur le thème de la route), Colas en Scène (soutien apporté à des créations chorégraphiques et à des festivals de musique),
  • mécénat de solidarité : Colas Life (soutien à des actions d’aide à l’éducation),
  • mécénat de compétence (2010-2014 : rénovation des allées du parc du Domaine de Versailles ; 2013-2016 : remise en état des allées aux abords du Château de Chambord),
  • mécénat scientifique : expédition Lengguru, Fondation ChemsSud.

Le budget global est de 4,5 millions € en 2015.

En France, au-delà d’une participation active à un certain nombre d’actions locales de réinsertion, intégrée à la politique de ressources humaines, la participation des filiales et des établissements à la vie collective locale revêt essentiellement la forme de mécénats culturels, sportifs et humanitaires ou éducatifs, qui expriment les valeurs d’engagement collectif et de dynamisme du Groupe et de ses équipes.

Créée au début des années 1990 et récompensée par l'Oscar du mécénat en 1992, la Fondation d'entreprise Colas a pour objet de promouvoir la peinture contemporaine. La démarche de la Fondation s'inscrit dans la grande tradition du mécénat artistique. Elle repose sur le principe de la commande de toiles, avec un thème imposé, lié au coeur de métier de l'entreprise : la route. Invitation au rêve, au voyage, à la rencontre de l'Autre, la route donne naissance à de multiples interprétations picturales, selon la sensibilité et le style des artistes. La Fondation Colas répond ainsi à une double mission : apporter un soutien à la création picturale, en participant à l'émergence et à la promotion des talents et magnifier le métier des hommes et des femmes du groupe Colas, tout en les fédérant autour de valeurs culturelles partagées.

Colas est également partie prenante de la Fondation Francis-Bouygues, dont la vocation est d’aider financièrement et d’accompagner, par un parrainage personnalisé, pendant toute la durée de leurs études supérieures, des jeunes étudiants français ou étrangers particulièrement motivés souhaitant réaliser un projet professionnel ambitieux et confrontés à des difficultés financières et/ou sociales. En 2014, 22 collaborateurs ont parrainé, chacun, un jeune étudiant boursier.

 

04 Favoriser la diffusion des idées

Favoriser la diffusion des idées

Gérée au niveau de Colas maison mère, cette politique couvre deux grands domaines :

  • les sciences humaines, sociales, économiques, politiques, avec le Cercle Colas, qui invite régulièrement des penseurs et des acteurs de la vie contemporaine à s’exprimer librement sur un thème clé de leur choix ;
  • les sciences dures, avec les Rencontres Scientifiques Colas, en partenariat avec le magazine de référence La Recherche, qui fait intervenir des personnalités scientifiques.

En 2015, le Cercle Colas a accueilli : 

  • Loïck Peyron : « S'adapter et anticiper »  

Les Rencontres Scientifiques Colas 2015 ont eu pour thème : 

  • "ROBOTS : vers une collaboration homme-machine" par Yann Perrot, Chef du laboratoire de robotique interactive au CEA List, et Serge Grygorowicz, Président-directeur général et fondateur de RB3D,
  • "DRONES : des engins volants fascinants" par Emmanuel de MAISTRE, Fondateur de la Fédération professionnelle du drone civil (FPDC), Co-fondateur et président de la société Redbird,et Claude LE TALLEC, Chargé de mission « Systèmes de drones » à l’Onera

Sur le même thème